L’intérim néo-aquitain en pleine croissance

 |   |  359  mots
L'intérim a littéralement explosé dans le transport routier néo-aquitain.
L'intérim a littéralement explosé dans le transport routier néo-aquitain. (Crédits : DR)
L’emploi intérimaire a progressé davantage en Nouvelle-Aquitaine que dans l’ensemble de la France en juillet 2017 sur un an, avec une hausse régionale de +12 %, contre +8,4 % au niveau national.

Cette évolution, mesurée par le Baromètre Prism'emploi, est d'autant plus importante que l'intérim est un indicateur avancé de l'emploi. Comme le souligne Prism'emploi "l'intérim anticipe les mouvements en termes d'emploi et non l'évolution du chômage". Sur les sept premiers mois de l'année 2017 (janvier-juillet), l'intérim a d'abord progressé en Bretagne (+13 %), tout en restant très bien orienté en Auvergne-Rhône-Alpes (+12 %), Bourgogne-Franche-Comté (+11,8 %), Occitanie-Pyrénées-Méditerranée (+10,7 %) et Centre-Val-de-Loire (+10,1 %).

Cette hausse de l'intérim reste proche de 10 % en Pays-de-la-Loire (+9,5 %) et Normandie (+8,5 %). Elle devient nettement plus faible dans le Grand-Est (+5,8 %), les Hauts-de-France (+5,2 %) et Provence-Alpes-Côte-d'Azur (+4,5 %).

La Vienne très bien orientée

La hausse en Nouvelle-Aquitaine est particulièrement forte dans le secteur des transports, à +28,5 %, proche de la tendance néo-aquitaine dans le BTP (+11,9 %) et l'industrie (+11,1 %). L'évolution est également positive quoiqu'un peu moins soutenue dans le commerce (+7,7 %) et les services (+6,9 %). Ce dernier secteur pèse très lourd dans l'activité économique et capte à lui seul 48 % de l'effectif intérimaire global. La ventilation des intérimaires est assez équilibrée dans les autres secteurs d'activité même si les transports sont nettement devant, avec 18,1 % de l'effectif, devant l'industrie 12,3 %, le commerce et les BTP, à égalité à 10,8 %.

Les ouvriers non qualifiés et qualifiés constituent le gros des troupes intérimaires en Nouvelle-Aquitaine puisque les premiers représentent 39,4 % de l'effectif, devant les seconds (37,6 %). Viennent ensuite les employés (13 %), puis les cadres et professions intermédiaires (10 %). C'est dans le département de la Vienne que la hausse de l'intérim a été la plus forte en juillet, à +19,2 %. Huit départements ont connu des hausses supérieures à +10 % : Pyrénées-Atlantiques, à +15,1 %, Charente Maritime (+14,8 %), Lot-et-Garonne (+13,9 %), Charente (+12,7 %), Creuse (+11,3 %), Corrèze (+11 %), Haute-Vienne (+10,9 %) et Deux-Sèvres (+10,4 %).

Les trois départements où cette hausse de l'inérim en juillet a été inférieure à 10 % sont tous aquitains, il s'agit de la Gironde (+9,8 %), de la Dordogne (+7,8 %) et surtout des Landes, où l'emploi intérimaire n'a progressé que de +2,6 %. Prism'emploi conclut avec un petit rappel instructif : "Un niveau de croissance annuel compris entre 0,6 % et 0,8 % permet de créer des emplois intérimaires. Le seuil permettant aux entreprises de développer de l'emploi durable se situe autour de 1,5 %."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :