Emploi : l’intérim en hausse de plus de 10 % en Nouvelle-Aquitaine

 |   |  712  mots
En juin dernier, l'emploi intérimaire dans les transports a augmenté de 20 % en Nouvelle-Aquitaine par rapport à juin 2016.
En juin dernier, l'emploi intérimaire dans les transports a augmenté de 20 % en Nouvelle-Aquitaine par rapport à juin 2016. (Crédits : N.H.)
L’emploi intérimaire a augmenté de 8 % en France au cours du 1er semestre. La Nouvelle-Aquitaine a enregistré au cours des 6 premiers mois de l’année une croissance à deux chiffres, constatée également sur le seul mois de juin, avec une hausse de 10,6 %, ce qui la place parmi les régions les plus dynamiques.

50.000 emplois en équivalent temps plein créés en intérim au 1er semestre : c'est ce que représente l'évolution de +8 % enregistrée en France par rapport au 1er semestre 2016, selon le dernier baromètre publié par Prism'emploi (1).

Cette progression intervient après deux années de reprise (+4,4 % en 2015 et +6,7 % en 2016) qui faisaient suite à trois années de baisse continue.

Redressement du secteur industriel

La décélération de la croissance de l'intérim dans l'industrie, observée depuis le début d'année, s'est interrompue en juin. Ainsi sur les 6 premiers mois de l'année, l'intérim dans ce secteur progresse de 7,6 %. Ce redressement, au regard du poids relatif du secteur dans l'emploi intérimaire, explique en grande partie la performance enregistrée en fin de semestre.

Le secteur du BTP, qui a renoué avec la croissance en 2016 (+8,1 %), enregistre lui une légère décélération sur cette période (+7,7 %).

A nouveau, au 1er semestre 2017, la croissance de l'emploi intérimaire est la plus significative dans le secteur des transports (+15,1 %). Cette accélération constitue un phénomène encourageant, souvent révélateur d'un dynamisme des échanges économiques et d'une amélioration conjoncturelle in fine.

Les métiers les plus qualifiés soutiennent la hausse

Si le développement de l'emploi intérimaire était porté en 2015 par les qualifications de premier niveau, il s'appuie, depuis le début de l'année 2016, sur des métiers plus qualifiés. Le 1er semestre 2017 confirme cette tendance. Les deux catégories professionnelles qui progressent le plus fortement sont les cadres et professions intermédiaires (+10,7 %) et les ouvriers qualifiés (+9,4 %). La hausse chez les cadres et professions intermédiaires s'explique par le développement de projets pour l'ensemble des secteurs, nécessitant au sein des entreprises des expertises opérationnelles.

Toutefois, l'écart entre les ouvriers qualifiés et les autres catégories de qualification tend à se réduire, la progression des postes d'ouvriers non-qualifiés étant même supérieure à celle des ouvriers qualifiés en juin. Ce tassement de la progression des cols bleus expérimentés fait suite en grande partie à la relative décélération du secteur du BTP au 2e trimestre 2017.

Progression de 8,5 % pour le seul mois de juin

En juin, la croissance de 8,5 % de l'emploi intérimaire en France se situe au-dessus de la moyenne du semestre. Tous les secteurs évoluent positivement par rapport à juin 2016, que ce soit dans les transports (+19,6 %), l'industrie (+9 %), le commerce (+5,9 %), les services (+4,3 %) et le BTP (+3,3 %).

Le secteur du BTP est marqué par une nette décélération (-3,8 points de hausse par rapport au mois dernier), à interpréter au regard de la vague de chaleur enregistrée en juin, qui a freiné l'activité sur de nombreux chantiers.

L'emploi intérimaire, porté par l'industrie (+3,1 points de croissance par rapport au mois dernier) et les transports (+4,6 points de croissance), enregistre sa tendance la plus dynamique depuis le début d'année, après celle de février. Les effectifs intérimaires progressent particulièrement en juin chez les ouvriers non qualifiés (+10,4 % vs. juin 2016) et les cadres et professions intermédiaires (+9,9 %). En revanche, les créations de postes d'employés (+4,3 %) et d'ouvriers qualifiés (+7,3 %) se situent en dessous de la croissance moyenne.

Progression de plus de 10 % en Nouvelle-Aquitaine

En juin 2017, l'emploi intérimaire augmente en Nouvelle-Aquitaine de 10,6 % par rapport à juin 2016. Tous les secteurs sont concernés : les transports (+20 %), l'industrie (+11,6 %), le BTP (+9 %), les services (+6,9 %) et le commerce (+6,5 %) voient leurs effectifs intérimaires augmenter.

L'ensemble des qualifications profitent de cette tendance positive, qu'il s'agisse des cadres et professions intermédiaires (+13,9 %), des ouvriers non qualifiés (+13,4 %), des employés (+12,6 %) ou des ouvriers qualifiés (+6,5 %).

Les plus fortes progressions dans la région en juin sont enregistrées dans les départements de la Creuse (+25,7 %), Vienne (+20 %), Charente-Maritime (+18,7 %), Pyrénées-Atlantiques (+15,7 %), Lot-et-Garonne (+14,6 %). En bas de tableau : Dordogne (+3,7 %), Gironde (+3,7 %) et Landes (+0,1 %).

Au premier semestre 2017, toutes les régions demeurent orientées à la hausse. Près de la moitié d'entre elles enregistre des croissances à deux chiffres. C'est le cas des régions Bretagne (+12,4 %), Auvergne-Rhône-Alpes (+12 %), Bourgogne-Franche-Comté (+11,2 %) ou encore Occitanie (+10,3 %).

--------------------------------------------

  • (1) Prism'emploi regroupe plus de 600 entreprises de toutes tailles du recrutement et de l'intérim, représentant 90 % du chiffre d'affaires de la profession, 7.200 agences d'emploi et 20.000 salariés permanents.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :