Tourisme : 104.000 emplois en Nouvelle-Aquitaine, 2,77 Md€ de richesse générée

 |   |  786  mots
Sur les 2,77 milliards de richesse dégagée par le tourisme néo-aquitain (soit 3,2 % de la richesse totale de la région), 40 % proviennent des communes du littoral.
Sur les 2,77 milliards de richesse dégagée par le tourisme néo-aquitain (soit 3,2 % de la richesse totale de la région), 40 % proviennent des communes du littoral. (Crédits : Objectif Aquitaine / Mikaël Lozano)
L’Insee vient de publier une étude sur ce que représente l’emploi du secteur touristique en Nouvelle-Aquitaine, en se basant sur les derniers chiffres disponibles, datant de 2013. Il en ressort un bilan de 104.000 emplois touristiques, dont 86.000 liés à l’accueil des touristes, excluant les transports et agences de voyages, dans un secteur qui a généré 2,77 milliards de richesse. Un chiffre qui a certainement évolué depuis 2013 et devrait croître encore avec l’effet de la LGV.

"Une part tout à fait importante dans l'économie de Nouvelle-Aquitaine, et l'on peut encore s'attendre à une évolution favorable." Ainsi Gérard Moreau, de l'Insee Nouvelle-Aquitaine, lance-t-il la présentation de la dernière publication dédiée à l'emploi dans le secteur touristique, qui s'appuie sur des chiffres de 2013, les plus récents disponibles (1) au moment où cette enquête a été lancée.

L'Insee a basé son étude sur les entreprises du secteur, à travers 12 activités 100 % touristiques (hôtels, campings, parcs d'attraction, aquariums, etc.) et une centaine d'activités partiellement touristiques (restauration, débits de boisson, commerce de détail, taxis, artisanat, etc.).

Les chiffres présentés dans le détail par Jean-Pierre Ferret, chargé d'études à l'Insee, s'attachent aux emplois générés par l'accueil des touristes (86.000 en 2013) sans tenir compte de ceux liés aux agences de voyage et activités de transports de voyageurs (104.000 en tout).

Progression de 5,6 %

Ainsi les 86.000 emplois générés par le tourisme local en Nouvelle-Aquitaine (4 % de l'emploi total de la région) représentent 9 % de l'emploi touristique de la France métropolitaine, ce qui place la région en 5e position. Ce sont notamment les Landes et la Charente-Maritime qui représentent la plus forte proportion d'emplois touristiques (6 % de l'emploi total).

Par rapport à 2009, cet emploi lié à l'accueil de touristes progresse de 5,6 %, plus sensiblement avant et après la saison estivale, hausse qui peut s'expliquer par les ponts de mai et juin mais aussi par le fait que les campings proposent de plus en plus d'hébergements en dur.
La saisonnalité reste forte dans la région, surtout sur le littoral (60.000 emplois en janvier, 128.000 en août).

L'hébergement et la restauration concentrent 6 emplois touristiques sur 10, suivis par le commerce (14 % des emplois touristiques) et les sports et loisirs (10 %). Les emplois dans la restauration et le commerce sont en augmentation (17 et 7 %), alors que l'hébergement stagne sans qu'il soit possible d'attribuer cette évolution à un phénomène comme Airbnb, trop émergent il y a 4 ans pour être déterminant dans cette évolution, qui s'expliquerait plutôt par le choix d'un hébergement en famille ou dans les résidences secondaires.

Des salaires moyens plus bas

Cette étude précise également que les salaires moyens sont plus bas dans les emplois touristiques : 10,6 € bruts de l'heure contre 13 € pour l'ensemble des secteurs. Ce qui s'explique par le fait que le tourisme compte plus d'employés et peu de cadres (6 %), que les emplois sont saisonniers, et que les jeunes y sont nombreux (2 fois plus de jeunes de moins de 25 ans que pour l'ensemble des secteurs). Enfin 3 emplois sur 10 sont à temps partiel.

Littoral, massif pyrénéen et Périgord Noir très touristiques

L'activité touristique pèse moins dans les grandes agglomérations mais ces dernières profitent d'un important tourisme d'affaires. Ainsi, les quatre principales agglomérations de la région, Bordeaux, Pau, Limoges et Poitiers concentrent 23,5 % de l'emploi touristique régional. L'aire urbaine de Bordeaux concentre à elle seule 16 % de l'emploi touristique régional (13.900 emplois). Mais si l'on regarde la part de l'emploi touristique dans l'emploi total, ce sont le littoral et le Périgord Noir qui sont le plus touristique (au moins 10 % et jusqu'à 29 % sur l'île de Ré).

2,77 milliards de richesse

Sur les 2,77 milliards de richesse dégagée (2) par le tourisme néo-aquitain (soit 3,2 % de la richesse totale de la région), 40 % proviennent des communes du littoral, et un quart des quatre grandes agglomérations citées précédemment. La Dordogne, grâce à son Périgord Noir qui réalise plus de 100 M€ de richesse, dépasse de loin tous les autres départements non balnéaires de la région. L'hébergement arrive en tête des secteurs : un tiers de cette richesse en découle. Suivent la restauration (23 % des richesses) et le commerce (16 %).

Des chiffres qui seront repris dans la prochaine édition des "Chiffres clés du tourisme en Nouvelle-Aquitaine", a annoncé Régine Marchand, présidente du Comité régional du tourisme, qui a rappelé l'évolution à attendre en matière de tourisme urbain, appelé à se développer de manière sensible, en lien notamment avec la LGV Bordeaux-Paris.
 
-------

(1) "En Nouvelle-Aquitaine, 104 000 emplois touristiques, dont 86 000 liés à l'accueil de touristes". Etude réalisée en partenariat entre l'Insee Nouvelle-Aquitaine et le Comité régional du Tourisme Nouvelle-Aquitaine, chiffres Insee, DADS (Déclarations annuelles des données sociales) pour les salariés, et Acoss (Agence centrale des organismes de sécurité sociale) pour les emplois non salariés, 2013. 
(2) Estimée avec le Fichier économique enrichi (FEE) de l'Insee, la richesse dégagée est issue de la valeur ajoutée des entreprises répartie au niveau des établissements au prorata de la masse salariale).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :