900.000 seniors supplémentaires en Nouvelle-Aquitaine en 2050

 |   |  518  mots
Avec 900.000 habitants de 65 ans ou plus supplémentaires en 2050 en Nouvelle-Aquitaine, la hausse de la population se concentrerait sur les seniors, notamment les plus âgés.
Avec 900.000 habitants de 65 ans ou plus supplémentaires en 2050 en Nouvelle-Aquitaine, la hausse de la population se concentrerait sur les seniors, notamment les plus âgés.
Il y aura 6,9 millions d’habitants dans la région Nouvelle-Aquitaine en 2050, soit une hausse de 1 million par rapport à 2013, dont 900.000 seniors. C’est le principal enseignement de l’étude publiée aujourd’hui par l'Insee : si les tendances démographiques récentes se poursuivent, la population de plus de 65 ans va considérablement augmenter. Elle passerait de 21 % en 2013 à 31 % en 2050.

La population va prendre un coup de vieux en 2050 ! Selon les projections de l'Insee Nouvelle-Aquitaine, dans 33 ans, la population gagnerait un million d'habitants par rapport à 2013 si les tendances démographiques récentes se poursuivaient. Parmi eux, 900.000 seraient âgés de plus de 65 ans dont les ¾ auraient plus de 75 ans. La part des seniors passerait ainsi de 21 % en 2013 à 31 % en 2050 dans la région (+8 points pour les plus de 75 ans contre +2 points pour les 65 à 74 ans).

"On parle bien là de projections et non de prévisions, c'est-à-dire qu'on ne tient pas compte des chocs externes à savoir par exemple la réforme territoriale ou encore l'arrivée de la ligne à grande vitesse sans oublier tous les événements qui pourraient intervenir d'ici à 2050 et que nous ne connaissons pas", précise Patrick Hernandez, chef du service d'études et de diffusion à l'Insee Nouvelle-Aquitaine.

"C'est toutefois une première indication assez riche qui fixe les idées", complète Géraldine Labarthe, chef de projet. "Cette analyse délivre un message important. Il va falloir prévoir le passage à l'entrée en dépendance", poursuit Patrick Hernandez.

6,9 millions d'habitants en 2050

Au-delà de ces chiffres-clés sur les seniors, de manière générale, selon les résultats dévoilés aujourd'hui par l'Insee, la population de Nouvelle-Aquitaine serait de 6,9 millions d'habitants en 2050 avec un taux de croissance annuel moyen de +0,4 % contre +0,3 % pour la moyenne française. La Nouvelle-Aquitaine deviendrait ainsi la 4e région la plus peuplée de France et la 6e en matière de dynamique de croissance. Tous les départements seraient concernés par cette hausse de la population, surtout ceux du littoral et la Vienne.

La dynamique ralentirait toutefois en fin de période : de 34.600 personnes en plus par an entre 2008 et 2013, l'augmentation de la population ne serait plus que de 20.400 habitants par an entre 2040 et 2050.

Une croissance portée par un excédent migratoire

Cette croissance démographique résulterait de migrations résidentielles favorables à la région (+0,6 % par an). "Cela veut dire plus d'arrivées que de départs et des arrivées nombreuses en provenance des régions voisines, mis à part l'Occitanie, ainsi que de l'Ile de France", précise Céline Galinier, chargée d'études à l'Insee. Le solde naturel agirait en sens inverse avec plus de décès que de naissances (-0,1 %).

Une croissance des jeunes plus élevée qu'en France

Si la hausse de la population âgée est significative avec une croissance annuelle moyenne de +1,5 % (comme en France), la croissance démographique en Nouvelle-Aquitaine serait aussi portée, dans une moindre mesure, par celle des plus jeunes. La population des moins de 20 ans augmenterait de 77.000 personnes, soit un taux de croissance annuel moyen de +0,16 % (contre 0,05 % en France). Par ailleurs, dans la tranche d'âge des 20 à 64 ans, la région gagnerait 60.000 personnes alors que la France en perdrait.

Ces projections démographiques ont été réalisées par l'Insee à partir des résultats du recensement de la population au 1er janvier 2013 et des données de l'Etat civil. Toute l'étude est en ligne sur le site de l'Insee.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/06/2017 à 15:26 :
Des emplois pour les jeunes en perspective : aide à la personne, soins aux personnes âgés, maisons de retraites privés...
Bref, être payé une misère pour prendre soin de la génération qui a pollué, emprunté et sacrifié les générations suivantes. Qui doivent aujourd'hui tout rembourser en plus de payer des retraites faramineuses que les jeunes eux-mêmes n'auront jamais. Une telle trahison ne s'était pas vu depuis la seconde guerre mondiale.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :