Emploi : l’intérim continue d’augmenter en Nouvelle-Aquitaine

 |   |  287  mots
Le secteur le plus dynamique est le BTP avec +15,4 % d'effectifs intérimaires.
Le secteur le plus dynamique est le BTP avec +15,4 % d'effectifs intérimaires. (Crédits : Reuters)
Selon la dernière étude Baromètre publié par Prism’emploi, l’emploi intérimaire est en hausse en Nouvelle Aquitaine (+9,9 %) en mars 2017 par rapport à l’année précédente. Un résultat à l’image de la tendance nationale qui affiche une augmentation de 8,2 %. Au cours du premier trimestre, ce sont près de 50.000 emplois, équivalent temps plein, qui ont été créés en intérim.

C'est dans les transports que la croissance de l'emploi intérimaire demeure la plus soutenue (+14,7 %) en France. Le BTP (+11,9 %) semble lui aussi avoir définitivement renoué avec la croissance et poursuit son accélération. Les services voient leurs effectifs intérimaires progresser mais à des rythmes moins dynamiques que la moyenne. L'industrie, quant à elle, confirme sa décélération à l'œuvre depuis le début de l'année, même si avec 7,9 % sur le premier trimestre 2017, le secteur reste porteur. Les cadres et professions intermédiaires (+11,8 %) et les ouvriers qualifiés (+10,9 %) sont les catégories professionnelles les plus porteuses pour le développement de l'intérim.

En Nouvelle-Aquitaine, la tendance demeure identique

Le nombre d'intérimaires a progressé de 9,9 % en mars dernier par rapport à mars 2016. Le secteur le plus dynamique est le BTP avec +15,4 %. Viennent ensuite les services (+11 %), l'industrie (+9,1 %), les transports (+7,8 %) et le commerce (+5,1 %). Toutes les qualifications sont concernées même si la hausse la plus importante est relevée chez les cadres et les professions intermédiaires (+11,4 %).

Une tendance généralisée sur l'ensemble des régions

Presque toutes les régions sont orientées à la hausse. Les territoires les plus dynamiques sont répartis aussi bien à l'Ouest (Bretagne : 11 %), à l'Est (Bourgogne-Franche Comté : 11 %), que dans le Centre (Auvergne-Rhône Alpes : 13,9 %).

Des résultats variables selon les départements

La Creuse figure en peloton de tête avec une hausse remarquable de 33,8 % de son effectif intérimaire en mars 2017 par rapport à mars 2016. Elle est suivie par la Corrèze (+21,1 %) et le Lot-et-Garonne (+16 %). Avec une baisse de 8,3 %, Les Landes sont le seul département ayant connu une diminution de son effectif intérimaire. En France, les régions les plus dynamiques sont l'Auvergne-Rhône-Alpes (11,8 %) et l'Occitanie (11,4 %).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :