191.770 projets de recrutements en Nouvelle-Aquitaine

 |   |  554  mots
Les métiers de la vente, du tourisme et des services forment le premier secteur qui recrute en Nouvelle-Aquitaine.
Les métiers de la vente, du tourisme et des services forment le premier secteur qui recrute en Nouvelle-Aquitaine. (Crédits : Appa)
Les projets de recrutements sont nettement à la hausse en Nouvelle-Aquitaine et confirment le poids du département de la Gironde, qui représente à lui seul un bon quart de toutes ces intentions. Ce regain de projets semble marquer aussi un rebond à la hausse de l’activité.

A 191.770, le nombre de projets de recrutements en Nouvelle-Aquitaine augmente de +9.770, soit une hausse de 5,36 % en 2017 sur un an. C'est moins qu'au plan national, où ce nombre est en hausse de +8,7 %, à 1.976.468, mais c'est nettement plus qu'en 2016 où le nombre de projets de recrutements déclarés dans l'enquête sur les besoins de main d'œuvre (BMO) n'avait progressé que de +1,8 % dans la région, à 182.000, par rapport à 2015.

Pôle emploi indique que 77 % des établissements qui avaient déclaré leur intention d'embaucher lors de l'enquête BMO 2016 l'ont fait, avec au moins une embauche l'an dernier. Proportion qui devient supérieure à 90 % dans les secteurs de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la fabrication de matériels de transport. Huit établissements sur dix ont davantage recrutés que prévu. Et 40 % des établissements qui ne prévoyaient pas d'embaucher lors de l'enquête BMO 2016 l'ont fait. En 2017, 23,1 % des établissements interrogés comptent recruter en Nouvelle-Aquitaine.

Une forte marque agricole

C'est dans l'agriculture que l'on trouve la plus grande part d'établissements recruteurs, à 31,4 %, en progression de +4,7 % sur un an. Le tertiaire est en seconde position mais son hétérogénéité rend le suivi plus difficile, ainsi 23,3 % des établissements de ce secteur entendent recruter, mais cette proportion tombe à 16 % dans les activités financières contre 42 % dans l'hébergement restauration. Dans l'industrie manufacturière, la construction et le commerce la part d'établissements qui souhaitent recruter oscille de 19 à 20 %, et elle progresse de +3,3 % sur un an dans le BTP.

Avant la fusion régionale, l'Aquitaine était déjà la première région agricole de France, particularité que le rapprochement avec Poitou-Charentes et Limousin n'a fait qu'accentuer. Première région agricole du pays, la Nouvelle-Aquitaine est marquée par ce secteur, ce qui explique sans doute que le besoin en main d'œuvre régional soit à 50,4 % constitué par des travaux saisonniers, contre 39,2 % à l'échelle nationale. Mais aussi que les catégories "viticulteurs, arboriculteurs salariés" et "agriculteurs salariés" y soient en tête, avec respectivement 19.550 et 11.831 projets de recrutements, saisonniers à 95,2 % pour les premiers et 90,5 % pour les seconds.

Vente, tourisme et services en tête

L'enquête BMO montre en particulier que quatre projets de recrutements sur dix sont liés aux métiers de la vente, du tourisme et des services. Ces derniers représentent 74.800 projets de recrutement. Ils sont suivis par une catégorie "autres métiers", totalisant 52.000 projets de recrutements, que l'on pourrait être tenté de raccrocher à un bloc agriculture-industrie agroalimentaire, avec ses métiers salariés de viticulteurs, agriculteurs, ouvriers non qualifiés de l'emballage et manutentionnaires, maraîchers, conducteurs et livreurs courte distance. Le secteur social et médico-social, avec 19.600 projets de recrutements (animation socioculturelle, aides-soignants, animateurs sportifs, infirmiers, éducateurs spécialisés), est en troisième position. Devant celui des ouvriers de l'industrie, avec 12.900 projets de recrutements, et deux autres qui se trouvent dans un mouchoir de poche.

Les secteurs "fonctions administratives" (agent d'accueil et d'information... secrétaires bureautiques, agents administratifs... techniciens), avec 11.400 projets de recrutements, et les "fonctions d'encadrement", à 11.300 projets d'embauche (artistes et professeurs d'art, professionnels des spectacles, ingénieurs, cadres d'études et de R&D, cadres administratifs). C'est en Gironde que se situe le plus grand nombre de projets de recrutements, à 55.500, devant Charente-Maritime (24.800), Pyrénées-Atlantiques (19.900), Landes (16.500), Lot-et-Garonne (13.800), Dordogne (12.400), Deux-Sèvres (12.000), Vienne (10.500), Charente (8.700), Corrèze (7.900), Haute-Vienne (7.800) et Creuse (1.900).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/04/2017 à 19:38 :
Quelles entreprises, quels emplois.......
Soyons concret pour etre efficace

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :