La Semaine des Missions locales met à l’honneur le monde économique

 |   |  921  mots
La Mission locale de Bordeaux propose chaque année à 3.600 aux jeunes bordelais de 16 à 25 ans un accompagnement dans la construction de leur projet professionnel, dans la perspective d'accéder à un emploi.
La Mission locale de Bordeaux propose chaque année à 3.600 aux jeunes bordelais de 16 à 25 ans un accompagnement dans la construction de leur projet professionnel, dans la perspective d'accéder à un emploi. (Crédits : DR)
Avec 700 événements en France dont 5 à Bordeaux, la Semaine nationale des Missions locales revient cette année du 9 au 17 mars pour mettre à l’honneur le monde économique avec lequel les Missions locales agissent au quotidien en faveur des jeunes. C’est tout un travail de réseau qui est mis en valeur à cette occasion.

"Chaque année, 1,5 million de jeunes entre 16 et 25 ans poussent la porte d'une Mission locale soit plus de 10 % de la tranche d'âge. A Bordeaux, 5.600 jeunes sont accueillis chaque année, 3.600 accompagnés. Le réseau des Missions locales est le premier service public de proximité dédié à leur insertion professionnelle et sociale. Il joue un rôle majeur", insiste Yohan David, conseiller municipal et président délégué de la Mission locale de Bordeaux.

C'est pour le rappeler que 700 événements seront organisés du 9 au 17 mars dans le cadre de la Semaine nationale des Missions locales, dont 5 à Bordeaux : un "cook'njob" Bordeaux le 10 mars, un forum "métiers du commerce" le 15 mars, un jobdating "mission jeunes" le 16 mars, un café de parrain le 16 également et un "golf'n coach" le 17 mars.

 "Ce grand rendez-vous est l'occasion de mettre à l'honneur le monde économique, avec lequel les Missions locales agissent en faveur des jeunes au quotidien : entreprises, artisans, employeurs du champ de l'économie sociale et solidaire, chambres de métiers, chambres de commerce et d'industrie, chambres d'agriculture", poursuit Yohan David.

La Mission locale de Bordeaux compte plus de 800 entreprises partenaires, plus de 1.200 entrées en formation et 2.500 accès à l'emploi ainsi qu'une équipe pluridisciplinaire de 60 salariés répartis sur 5 sites couvrant l'ensemble des quartiers du territoire de Bordeaux.

L'exemple du partenariat avec la Fondation Orange

Parmi les partenariats pérennes inscrits dans l'activité de la Mission locale, figure notamment celui qui est mené depuis 2013 avec la Fondation Orange et l'association Orange Solidarité.

"Avec les Missions locales, la Fondation Orange a souhaité renforcer son action en faveur des jeunes et les accompagner dans plusieurs domaines : accès aux usages numériques de la vie quotidienne, acquisition de nouvelles compétences pour favoriser l'insertion dans l'emploi, développement de l'offre de services numériques dans les Missions locales et implication des jeunes dans des projets numériques", rappelle Bruno Aujard, délégué de la Fondation Orange Nouvelle-Aquitaine.

Ainsi, par exemple, Roxane a participé à des ateliers animés par des bénévoles de la Fondation Orange dans cadre du cursus Garantie jeune proposé par la Mission locale de Bordeaux. "Cela m'a permis d'apprendre à naviguer sur internet de manière sécurisée et d'appréhender la recherche d'emploi grâce au numérique. Concrètement, on nous a présenté des vidéos. Il n'y avait pas d'approche académique", commente Roxane.

La Garantie Jeunes

Initié en 2013 dans le cadre des engagements de la "Garantie européenne pour la jeunesse" et des mesures adoptées par l'Etat, le dispositif Garantie Jeunes s'adresse à un public ni en emploi, ni en études, ni en formation âgé de 18 à 25 ans. Il a été déployé sur le territoire de Bordeaux en août 2015. L'objectif est d'être autonome, de multiplier les expériences professionnelles, d'acquérir les savoir-être en entreprise, par le biais de regroupements collectifs, d'entretiens individuels et d'actions de mise en relation avec des employeurs. Un contrat d'engagements réciproques est conclu pour une durée d'un an entre le jeune et la Mission locale.

Une action concertée

Mais la Mission locale n'est pas la seule à la manœuvre. Dans le cadre d'une "cellule opérationnelle", elle élabore avec Pôle emploi, Cap emploi et l'unité territoriale girondine de la Direccte (Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi) un plan d'action visant à promouvoir les mesures pour l'emploi en faveur des jeunes. Les candidatures de jeunes préalablement sélectionnés sont ainsi présentées aux employeurs.

Les différents acteurs mettent par ailleurs en avant une offre de services commune aux entreprises qui permet de réunir Pôle emploi, Cap emploi, la Maison de l'emploi, le PLIE (Plan local pour l'insertion et l'emploi) et la Mission locale. Cette offre est activée dans le cadre de grands projets de territoire et vise à être proposée lors de l'implantation de nouvelles entreprises sur Bordeaux. "Ça a notamment été le cas lors de l'ouverture de la Cité du vin où l'expérience a été exemplaire", confie Eric Lafleur, directeur de La Mission locale de Bordeaux.

"Les recrutements de La Cité du vin ont porté une attention particulière aux publics rencontrant des difficultés d'insertion socio-professionnelle ou prioritaires au titre des politiques publiques de l'emploi, notamment dans les quartiers de Chartrons Nord et Bordeaux Maritime. Sur les 87 personnes toujours en poste à la Cité du vin, 18 sont des habitants de Bordeaux Nord, soit 21 %", a rappelé Yohan David.

17e mois de baisse du chômage des jeunes

"L'approche transversale de notre action en matière d'emploi est primordiale", insiste à son tour Virginie Calmels, adjointe au maire de Bordeaux en charge de l'économie, de l'emploi et de la croissance durable. "C'est d'ailleurs comme cela que je conçois le développement économique. Les résultats sont là avec une très forte hausse de la création nette d'emplois : +1.900 emplois net en 2014, +4.700 en 2015, +7.800 en 2016. Nous avons dépassé notre objectif de 7.000 emplois net créés par an. Le chômage des jeunes a baissé pour le 17e mois consécutif à Bordeaux. Notre ville est et doit être une locomotive", ajoute-elle.

La ville de Bordeaux précise qu'elle organisera, pour la première fois, le 5 avril un stage dating pour les jeunes. Le salon du recrutement en alternance est également programmé les 7 et 8 avril. Enfin, le forum job d'été aura lieu aux Chartrons le 30 mars avec, au programme, des recrutements pour des emplois saisonniers.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :