Crise du transport maritime : ce qu'il faut retenir

 |   |  84  mots
Pierre Cariou est professeur d’économie maritime et portuaire à Kedge Business School.
Pierre Cariou, Professeur d’économie maritime et portuaire à Kedge Business School, expose les conséquences de la vulnérabilité des chaînes logistiques internationales des armateurs mondiaux sur la distribution des produits de grande consommation, à quelques semaines des fêtes de fin d’année.

Pierre Cariou, professeur d'économie maritime et portuaire à Kedge Business School, revient sur le vent de panique qui a suivi l'annonce de la quasi-faillite d'Hanjin, pourtant 7e armateur mondial qui n'opère que 100 navires porte-conteneurs sur les 6.000 en activité.

Dans cette vidéo, il explique ce qu'il faut retenir de cette crise : vulnérabilité des chaînes logistiques internationales, risque de répétition à plus grande échelle, accélération de la relocalisation vers les zones de consommation.

>> Regarder la vidéo

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/11/2016 à 8:57 :
Donner une tribune à un intervenant si médiocre, c'est faire du tort à Kedge ou alors Kedge fait de mauvais choix 'd'expert'.
Hanjin est en faillite, mais tous les autres (CMA-CGM, CCC, etc.) ont des porte-containers dans tous les ports de Chine qui sont actuellement à moitié vide, que les prix sont au plus bas et qu'il n'y aura aucune difficulté pour faire venir nos petits cadeaux de ce pays.
Méconnaissance de son secteur, intoxication et désinformation pour instiller une peur, une panique.
M. l'expert, retirez-vous, et retournez à d'autres études.
Kedge devrait rembourser ce cours à ses élèves.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :