TPE : des indicateurs moins défavorables

 |   |  239  mots
Le dernier Observatoire de la TPE en Gironde dévoile des indicateurs conjoncturels moins défavorables, avec des pessimistes moins nombreux et un léger frémissement de l’activité économique. Mais cela ne profite pas à l’emploi.

Le dernier observatoire de la TPE en gironde, publié ce matin pour la conjoncture du 2e semestre 2013 et les tendances du 1er semestre 2014 montre une évolution dans le ressenti des 968 panélistes interrogés (1).
Le taux d'optimistes reste plus élevé (27 %) pour les jeunes entreprises (moins de 5 années d'ancienneté) que pour les entreprises plus anciennes (14 %). Pour la première fois depuis deux ans, la proportion de panélistes bénéficiant d'une hausse du chiffre d'affaires est en hausse.
Cette situation concerne plus particulièrement les entreprises de moins de 10 ans (27 % de CA en hausse ; 15 % pour les plus de 10 ans). Ces proportions sont en progression par rapport au semestre dernier.
Mais si, à l'instar de l'évolution du chiffre d'affaires, la zone urbaine enregistre la plus forte proportion d'entreprises bénéficiant d'une trésorerie positive (75 % ; 69 % en zone rurale), aucune amélioration n'est attendue sur le front de l'emploi.
Concernant le solde entre entreprises créatrices et destructrices d'emplois, Les difficultés d'emplois sont plus sensibles en zone rurale (solde de - 6) qu'en zone urbaine (solde de -3). Les entreprises de moins de 5 ans d'ancienneté sont créatrices d'emplois (solde de + 6 points). Plus l'entreprise est âgée, plus ses effectifs se dégradent (solde de - 7 points pour les entreprises de plus de 20 ans).

(1)    Enquête réalisée par le Cegal (Centre de gestion de Libourne), le Cecogeb (Gironde) et le Cecogir (Lormont).

Consulter l'intégralité de l'enquête.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :