"Le débat entre les deux écoles des fintechs n’est pas tranché"

 |   |  22  mots
Louis Alexandre de Froissard, gérant du cabinet Montaigne Patrimoine et organisateur de la 1re édition de Bordeaux Fintech
Louis Alexandre de Froissard, gérant du cabinet Montaigne Patrimoine et organisateur de la 1re édition de Bordeaux Fintech, fait le bilan de la manifestation quelques minutes après sa clôture, soulignant que la moitié des fintechs françaises étaient présentes. "Cette première édition montre qu’il y a deux écoles : une basée sur un habile habillage marketing et une basée sur une vraie rupture technologique. Ce débat n’est pas encore tranché", résume-t-il.

Louis Alexandre de Froissard annonce également la tenue d'une 2e édition de Bordeaux Fintech, le 6 octobre 2016.

>> Voir l'interview vidéo

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :