A Bordeaux, 83.000 visiteurs attendus aux salons Vivons

 |   |  655  mots
Les organisateur misent sur une hausse de 3 à 5 % de la fréquentation.
Les organisateur misent sur une hausse de 3 à 5 % de la fréquentation. (Crédits : DR)
Les salons Vivons innovent cette année essentiellement dans l’univers dédié à la maison et aux fêtes de fin d’année.

La 3e édition des salons Vivons, qui remplacent l'ancien salon Conforexpo et qui auront lieu dans les halls 3 et 1 du Parc des expositions de Bordeaux, du 7 au 11 novembre, a été présentée ce jeudi matin à l'hôtel Yndo, par Eric Dulong, président de Congrès et expositions de Bordeaux (CEB), organisateur de la manifestation, Frédéric Espugne Darses, directeur du pôle production d'événements de CEB, et Pascale Diacono, directeur du pôle production d'événements de CEB. Les organisateurs de Vivons espèrent attirer 600 exposants cette année, contre 500 l'an dernier.

"Cette manifestation, qui va se déployer sur 65.000 m2 d'exposition, a accueilli un peu moins de 79.000 visiteurs l'an dernier. Nous espérons améliorer la fréquentation de 3 à 5 % cette année", a résumé Eric Dulong.

La maison toujours au centre

Les salons Vivons fédèrent six salons différents : maison, évasion, auto, sport, création, fêtes, et Jean-Charles Palau, dirigeant du groupe Automobiles Palau, qui exposera dans le salon auto, était présent, ainsi que Mark Leruste, le représentant en France du mouvement Movember Foundation, qui lutte contre les maladies masculines (comme le cancer de la prostate ou des testicules).

Frédéric Espugne Darses a cité quelques éléments extraits d'une étude menée au niveau international, qui montrent que les foires et salons n'ont rien perdu de leur efficacité à transformer des visiteurs en clients, tandis que l'érosion de leur fréquentation commence à se réduire. Malgré la diversité des entrées, l'univers de la maison, avec plus de 300 exposants, continue à occuper une place centrale dans la manifestation. Une pléiade d'experts et de conseillers est donc mobilisée pour faire face aux attentes des visiteurs, dont 70 % sont des propriétaires.

Rendez-vous gratuits avec les archis

Construction traditionnelle, construction bois, décoration... espaces intérieur et extérieur  rien n'est négligé.

"40 % des visiteurs veulent découvrir des nouveautés. C'est pourquoi nous avons conçu l'espace Maison des nouveautés, sur 500 m2. Il s'agit d'une maison grandeur nature avec cuisine, salle de bain, salon... une maison entièrement connectée", a notamment souligné Pascale Diacono.

Parmi les experts mobilisés, le salon Maison propose notamment aux visiteurs des rendez-vous personnalisés et gratuits de 30 minutes avec des architectes. Le salon Evasion, très largement centré sur le camping car et qui dispose de 12.000 m2 de surface d'exposition, s'impose comme le second en France derrière celui du Bourget. "Les jeunes seniors sortent d'une zone d'abstinence économique", a joliment commenté Pascale Diacono pour expliquer cette reprise des affaires.

Noël, 43 % des commandes en novembre

Côté automobile, les visiteurs pourront découvrir la production d'une vingtaine de marques, dont deux françaises : Peugeot et Citroën. Si les ventes en France sont un peu moins toniques que dans l'ensemble de l'Europe, elles sont tout de même à la hausse depuis le début de l'année (+ 6 %). Les loisirs créatifs devraient attirer près de 100 exposants, en hausse de 30 % par rapport à l'an dernier. Mise en scène façon show culinaire, ateliers, présentations thématiques, rien ne devrait manquer.

D'après une étude, 43 % des consommateurs commencent leurs achats de Noël en novembre, d'où la présence d'un salon Les Fêtes, avec une soixantaine d'exposants et un sapin de 7 mètres de haut. Dans cette galaxie post Conforexpo, le salon 100 % sport, qui fête sa 27e édition cette année, propose de nombreuses démonstrations, ainsi que plusieurs débats de fond.

De son côté, Movember, propose un parcours de six kilomètres, "Run for him" (cours pour lui) le dimanche 8 novembre, moyennant une souscription de 10€ qui sera reversée à Movembrer Foundation, qui lutte contre les maladies masculines et organise à ce titre un mois de la moustache en novembre, les femmes étant priées de se munir de postiches si elles prennent part à la journée du 8 novembre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :