Les vins de Bordeaux se plient en carte

 |   |  950  mots
Lancée le 5 mai 2015, la Carte des vins s'il vous plaît a pour vocation à devenir une collection où chaque ouvrage portera sur un vignoble français ou étranger
Lancée le 5 mai 2015, la Carte des vins s'il vous plaît a pour vocation à devenir une collection où chaque ouvrage portera sur un vignoble français ou étranger (Crédits : La Carte des vins s'il vous plaît)
Deux jeunes Bordelais viennent de lancer La Carte des vins s’il vous plaît, un objet d’édition qui se situe entre le guide touristique et la carte routière et regorge de multiples infographies et informations sur le vin ainsi que sur les reliefs et particularités du vignoble bordelais. Un bel objet réalisé et imprimé à Mérignac qui devrait être le premier d’une longue collection.

"La Carte des vins s'il vous plaît." Une phrase aujourd'hui prononcée dans les restaurants et bars français et qui devrait l'être désormais dans les librairies, offices de tourisme et hôtels français et ce depuis le 5 mai 2015. Jules Gaubert-Turpin et Adrien Grant Smith Bianchi ont lancé au début du mois de mai ce guide touristique au format carte routière mettant en valeur le terroir bordelais. En dépliant le produit, on y trouve une carte particulière du vignoble bordelais, de la pointe du Médoc aux confins de l'Entre-Deux-Mers, recensant les différentes appellations, les offices de tourisme, les maisons et musées du vin et les routes des vins mais aussi des infographies et anecdotes didactiques sur les appellations, le nez des cépages, un guide des années, les mariages vins-fromages... Un produit complet, bien plus facile à replier que la fameuse carte Michelin et disponible, à ce jour, dans une quinzaine de points de vente à Bordeaux et Paris : librairies, offices de tourisme et sites de e-commerce.

Projet vitrine

Après s'être rencontrés sur les bancs de l'IUT Publicité de Bordeaux 3 et des parcours différents au sein d'agences de publicité parisiennes, Jules Gaubert-Turpin, 23 ans, et Adrien Grant Smith Bianchi, 22 ans, décident de créer l'Atelier Plum, un atelier graphique au service du terroir, qui unit les savoir-faire de Jules en conception rédaction et d'Adrien en graphisme.

"Nous sommes tous les deux passés par des agences de publicité et tous les deux, nous avons fait le constat que cela ne nous correspondait pas. Déjà étudiants, nous avions travaillé tous les deux en indépendants sur des projets d'identité visuelle. On a décidé de reprendre notre collaboration et de créer l'Atelier Plum en le spécialisant sur le terroir, la gastronomie, les produits régionaux et l'artisanat" expliquent les deux hommes.

Et de là est née La Carte des vins s'il vous plaît.

"Au départ, La Carte des vins s'il vous plaît ne devait être qu'un projet vitrine pour notre atelier, une sorte de carte de visite pour montrer ce qu'on savait faire. Finalement, aujourd'hui c'est bien plus que ça" poursuit Jules Gaubert-Turpin.

Le 1er d'une longue collection

Réalisée et imprimée à Mérignac (imprimerie Laplante) à 3.000 exemplaires, La Carte des vins s'il vous plaît devrait être la première réalisation d'une longue série. Le but des deux hommes est aujourd'hui de créer une collection sur les vignobles en France mais aussi à l'étranger. Le prochain ouvrage devrait être consacré aux vignobles alsaciens.

"Pourquoi l'Alsace ? On serait attendu sur la Bourgogne, qui est la 2e région viticole française. L'Alsace, c'est plus alternatif, très touristique et c'est une région de vins blancs. Après l'Alsace, on aimerait faire une édition sur les vins italiens, un pays où il manque ce type de guide, puis une sur les vins du Nouveau Monde. On hésite entre le Chili et l'Argentine."

Un repérage de dix jours en Alsace est prévu à la fin du mois d'août avant une immersion de deux à trois mois (novembre-décembre) sur place pour récolter toutes les informations. Jules Gaubert-Turpin et Adrien Grant Smith Bianchi souhaitent avoir un intermédiaire local afin de nourrir leurs expériences et rencontres...

En autoédition plutôt qu'avec Hachette

Pour l'instant, le guide sur le vignoble bordelais a séduit libraires parisiens et bordelais, offices de tourisme de la région, touristes de passage à Bordeaux.

"Bizarrement, ce ne sont pas les Bordelais qui achètent le guide mais les gens de passage à Bordeaux" ajoute Jules Gaubert-Turpin.

La Carte des vins s'il vous plaît devrait être disponible d'ici quelques jours dans les rayons de la Fnac, après avoir passé le long processus de sélection, et sur le site d'Amazon. Les deux fondateurs sont également en contact avec des hôteliers bordelais, qui souhaitent acheter les cartes en gros volume afin de les distribuer gratuitement à leurs clients. D'ici à fin septembre, les 3.000 exemplaires des versions française et anglaise devraient être écoulés.

La Carte des vins s'il vous plaît

La face recto où infographies, conseils et anecdotes se mêlent pour donner une vue d'ensemble et mieux comprendre les vins de Bordeaux (crédit photo : La Carte des vins s'il vous plaît)

La Carte des vins s'il vous plaît aurait pu porter les logos de Hachette ou du CIVB. Finalement, Jules Gaubert-Turpin et Adrien Grant Smith Bianchi ont fait le pari de l'autoédition pour conserver leur liberté.

"Au départ, nous avions envoyé la maquette de la carte à une dizaine de grosses maisons d'édition car nous souhaitions que l'une d'elles porte l'investissement. Nous avons reçu deux tiers de retours positifs et opté pour Hachette qui était la plus importante. On a entamé une collaboration mais au fur et à mesure, nous nous sommes rendus compte que cela partait vers quelque chose qui ne nous correspondait pas" explique le duo.

Même expérience avec le Conseil interprofessionnel du vin de Bordeaux (CIVB). La carte devenait un objet publicitaire et perdait tout esprit de collection. Les Bordelais décident alors de recourir à un prêt et de porter à eux deux l'investissement de 7.000 €. Un prêt qui devrait être remboursé plus vite que prévu au vu du bon départ des ventes. Jules Gaubert-Turpin et Adrien Grant Smith Bianchi espèrent qu'ils pourront vivre de leur passion en gardant leur indépendance et en partant à la découverte de nombreux vignobles et qu'un jour, une attente prenne forme et qu'on leur demande : "Quand est-ce qu'une carte sur les vins hongrois sortira ?".

Le site

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/06/2015 à 8:08 :
Excellente initiative! On peut espérer que ce sera aussi étendu à d'autres régions viticoles. Et que notre ministre de tourisme n'hésitera pas à promouvoir cela à l'étranger.
a écrit le 10/06/2015 à 19:56 :
Personnellement, je déconseille les Bordeaux qui sont souvent "faked", à savoir que le chateau tartempion, quand on le cherche sur le net...il n'existe pas. De passage à Paris récemment, j'ai fait acheter du cote du Rhône à plusieurs étrangers...et en plus, il était nettement moins cher. En ayant aussi acheté pour mes amis de Toronto, je sais qu'il était vraiment très bon :-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :