Les Rencontres des entrepreneurs consacrent Archidvisor

 |   |  758  mots
L'Athénée municipal de Bordeaux était complet pour cette 4e édition des Rencontres des entrepreneurs.
L'Athénée municipal de Bordeaux était complet pour cette 4e édition des Rencontres des entrepreneurs. (Crédits : DR)
50 candidatures de startups, 12 retenues pour pitcher, et 3 seulement en finale. La 4e édition des Rencontres des entrepreneurs avait lieu hier soir à Bordeaux et a consacré Archidvisor, désignée lauréate par un public venu nombreux.

Année après année, les Rencontres des entrepreneurs ont pris leur place dans la longue liste des événements liés aux startups et à l'innovation dans le paysage bordelais. Portées par l'association Bordeaux Entrepreneurs, elles ont cette fois drainé une cinquantaine de candidatures de startups. 12 ont été retenues pour pitcher devant les membres du jury "sur un mode bienveillant", précise Julien Parrou-Duboscq, président fondateur de Bordeaux Entrepreneurs : "L'objectif est d'échanger des informations, de les aider à apprendre de leurs erreurs". Après une séance de coaching particulière avec Le Training, les trois startups finalistes sont montées sur les planches de l'Athénée municipal de Bordeaux pour pitcher devant le public, appelé à voter.

A ce petit jeu, c'est Archidvisor qui a remporté la majorité des suffrages avec le pitch très percutant et plein d'humour d'Adrien Martin. La société part du constat qu'il est aujourd'hui très facile d'acheter un livre, louer une chambre d'hôtel, réserver un billet d'avion sur Internet, et surtout de comparer. Mais rien n'existait pour trouver un architecte compétent pour rénover un appartement ou imaginer une maison alors que l'investissement se compte en dizaine, voire en centaines de milliers d'euros. Archidvisor est donc née à Bordeaux et recense sur sa plateforme plusieurs centaines d'architectes. L'internaute est accompagné par un conseiller de la plateforme qui vérifie la faisabilité des travaux envisagés et prodigue quelques conseils initiaux. Une fois le projet déposé sur la plateforme, les architectes peuvent candidater et l'utilisateur choisir, gratuitement, le professionnel qui lui semble le plus pertinent en fonction de critères précis. Archidvisor se rémunère en tant qu'apporteur d'affaires auprès des architectes inscrits.

Lire aussi : Les 10 startups bordelaises qui veulent changer l'immobilier

Machouyou et Fitmyrun étaient également finalistes. La première propose un dispositif dentaire en silicone alimentaire permettant aux enfants d'arrêter en douceur de sucer leur pouce ou leur tétine, deux actions qui déplacent les dents et entraînent ensuite des actes d'orthodontie pouvant s'avérer aussi douloureux que coûteux... Fabriqué en France, le Machouyou est commercialisé aujourd'hui dans plus de 120 pharmacies.

De son côté Fitmyrun, qui a récemment intégré l'incubateur l'Auberge numérique de l'agence aquitaine du numérique AEC, se positionne comme un "conseiller running en ligne". Elle cible les 12,5 millions de pratiquants du running, un chiffre en constante augmentation, dont beaucoup sont perdus parmi les 20.000 références et modèles proposés par plus de 200 marques. L'utilisateur de la plateforme renseigne son profil de coureur et se voit proposer des équipements correspondants. Des produits non adaptés peuvent rapidement occasionner des blessures et limiter la performance, souligne la startup, qui envoie ensuite l'internaute vers le site e-commerce de ses partenaires une fois le choix fait.

Cette 4e édition des Rencontres des entrepreneurs, soutenue par la mairie de Bordeaux et BNP Paribas, était parrainée par Nicolas Béraud, fondateur de Betclic et de TripleFun, installé depuis trois ans à Bordeaux. Venu parler de son expérience et des doutes qui accompagnent systématiquement les entrepreneurs, il a notamment présenté au public cinq erreurs classiques du startupper - "même si j'en ai fait beaucoup plus", admet-t-il en souriant. Un peu plus tôt dans la journée, les lauréats des deux éditions précédentes des Rencontres des entrepreneurs étaient présents pour dresser leur propre bilan. Nicolas Rabault, cofondateur de Caramaps, plateforme dédiée aux camping-caristes, a annoncé avoir dépassé le cap des 100.000 utilisateurs et l'ouverture du service en Espagne, en Allemagne, en Italie et en Angleterre depuis sa victoire il y a deux ans. La startup Elocky, lauréate en 2016, débute quant à elle la commercialisation de son barillet de serrure connecté après une campagne de pré-ventes sur Kickstarter et cherche à s'orienter plus largement vers le marché BtoB, afin de faire du volume, tout en discutant avec des investisseurs potentiels.

"Globalement, le niveau général des startups augmente au fil des éditions", note Julien Parrou-Duboscq, qui a profité de l'événement pour annoncer passer la main. Alexandre de Roumefort, fondateur de la société bordelaise U'rself (et candidat non finaliste lors de la première édition des Rencontres, pour la petite histoire) passe de la vice-présidence à la présidence. Julien Parrou-Duboscq restera membre du bureau jusqu'en fin d'année, Brice Thebaud (Alienor Partners) un peu plus longtemps, en compagnie de Florent Pitoun (Fabzat) et Vianney du Grandlaunay (Sports Aventure).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :