A Bordeaux Robin'Finance veut évangéliser les non-épargnants

 |   |  767  mots
Guillaume-Olivier Doré
Guillaume-Olivier Doré (Crédits : DR)
Guillaume-Olivier Doré a présenté ce jeudi à Paris le sondage réalisé par la société Robin'Finance qu’il dirige et Opinionway sur "Les Français et l’épargne". Première observation : les Français ne sont pas ceux que l’on croit. Et puis Robin'Finance entend former à l’épargne ceux qui n’épargnent pas, avec son application SQIRL.

"Les Français sont un peuple de fourmis, ils épargnent. La France est ainsi le second pays européen pour le taux d'épargne, juste derrière l'Allemagne. Vous savez combien représente l'épargne cumulée des Français ? 4.500 Md€, soit deux fois la dette du pays ! Le paradoxe c'est que plus d'un Français sur deux aimerait rendre obligatoire l'utilisation d'une partie de l'épargne pour financer des entreprises françaises, par patriotisme économique. Ce qui est d'autant plus énorme que les Français épargnent 50 Md€ par an !", déroule Guillaume-Olivier Doré, qui a déjà une longue expérience de financier derrière lui, qui a fondé Fintech-Mag, qu'il dirige, puis il y a un an, en avril 2016, Robin'Finance, à Bordeaux, qui emploie 11 personnes dans le port de la Lune (sans compter le dirigeant) et 4 à Paris.

Guillaume-Olivier Doré, qui est aussi le cofondateur de Bordeaux Fintech, présentait aujourd'hui à Paris les résultats d'un sondage Robin-Opinionway sur "Les Français et l'épargne", dont il a dévoilé le contenu en avant-première à La Tribune. En plus de ce patriotisme déclaré en faveur des entreprises françaises, les Français interrogés se montrent également moins frileux qu'une caricature courante pourrait le laisser penser.

Une épargne porteuse de valeurs personnelles

"Ce qu'ils mettent en avant c'est la proximité et le sens. Ainsi les trois quart des épargnants sont favorables à des produits adossés à l'économie locale. Et 69 % sont prêts à financer l'innovation. A quoi je rajouterai que ce sondage montre qu'un tiers des Français est disposé à investir dans l'économie sociale et solidaire", éclaire Guillaume-Olivier Doré.

Ce dernier souligne que le sondage montre de grands écarts de moyens chez les Français face à l'épargne. Si les Français épargnent en moyenne 3.595 euros par an, 18 % déclarent ne pas épargner, parmi lesquels 14 % se disent découragés par le manque d'informations et 4 % ne savent pas à qui s'adresser. Des chiffres intéressants même si c'est par manque d'argent que 55 % des Français n'épargnent pas.

Le patron de Robin Finance tire une synthèse qui ouvre selon lui sur un tout nouvel horizon pour l'épargne. Un message qu'il entend faire passer pendant que se poursuit la campagne électorale pour la présidentielle. "La grande tendance de fond qui ressort de ce sondage porte sur deux attentes : la démocratisation de l'accès aux produits d'épargne, et le fait que l'épargne puisse intégrer des valeurs personnelles, comme par exemple pouvoir financer les agriculteurs, mais aussi des forêts ou des cheptels de vaches...", illustre le fondateur de Robin'Finance.

La gestion de fortune à la portée de tous

Cette plateforme dédiée à l'épargne "100 % digitalisée et transparente", qui sera opérationnelle en septembre prochain, entend justement proposer des offres personnalisées. Premier mouvement de cette offre nouvelle que porte Guillaume-Olivier Doré, la mise au point de SQIRL. Un coach financier développé dans le cadre de la montée en puissance de la plateforme. Un premier pas dans la quête que s'est fixée le patron de Robin'Finance et qui consiste à mettre des outils de gestion de la fortune à la portée des particuliers, "des outils de riches pour tous", comme il le résume. L'intention pourrait paraître farfelue si la plateforme Robin'Finance ne se proposait pas de s'ouvrir à l'épargne à partir de 1 euro...

"La plateforme fonctionne à partir d'un algorithme, alors que vous mettiez 1 euro ou 1.000 c'est bon pour nous. Cette plateforme s'adresse à tous et pour une raison bien simple, c'est qu'avant que vous ne gagniez bien votre vie, personne ne vient vous voir pour s'intéresser à votre épargne", juge le cofondateur de Bordeaux Fintech.

Montrer que l'épargne c'est possible

Le coach développé par Robin'Finance se charge comme une application sur tous les types de mobiles. Comme le souligne Guillaume-Olivier Doré, cette application a une couche d'intelligence artificielle. Son objectif est de proposer aux non-épargnants une pédagogie qui passe par le jeu pour arriver à la définition d'un projet d'épargne. Idéalement, l'application accompagne l'utilisateur dans chacune de ses dépenses et capte l'arrondi au-dessus de la somme dépensée pour amorcer la création d'une cagnotte dédiée au projet.

"Après le mobile, l'utilisateur peut passer à la plateforme. Nous avons investi 3 M€ en recherche et développement pour mettre au point la plateforme et SQIRL. Notre objectif est de convaincre 5.000 personnes, pendant les 5 premières années de suivre notre programme de coaching à l'épargne. Notre algorithme est à la pointe" conclut ce promoteur de l'épargne high tech.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :