Location de bateaux : SamBoat lève 250.000 €

 |   |  244  mots
Laurent Calando et Nicolas Cargou, cofondateurs de SamBoat
Laurent Calando et Nicolas Cargou, cofondateurs de SamBoat (Crédits : DR)
Site de location de bateaux en particuliers, SamBoat annonce avoir finalisé une levée de fonds de 250.000 €. La plateforme bordelaise, lancée par Nicolas Cargou et Laurent Calando en 2014, propose plus de 500 bateaux à louer dans 80 ports.

Proposant la location, à moindre coût et avec assurance multirisques, d'un bateau à moteur, voilier ou catamaran, SamBoat met en relation propriétaires d'embarcation et amateurs de nautisme via sa plateforme. Incubée à l'Auberge numérique, la startup part d'un simple constat : un bateau sort en moyenne moins de dix jours par an. Le reste du temps, il est inutilisé... et il coûte : frais annuels liés au place au port, carburant, entretien, assurances, etc. En un an, SamBoat a entré 500 bateaux à moteur et voiliers dans son portefeuille, répartis sur le littoral français. "Par rapport aux sites de petites annonces, nous sommes positionnés en tant que tiers de confiance entre les propriétaires de bateaux et les candidats à la location", nous expliquait Laurent Calando il y a quelques mois.

La jeune entreprise fondée par Laurent Calando et Nicolas Cargou annonce aujourd'hui avoir bouclé sa première levée de fonds d'un montant total de 250.000 euros, "initiée grâce au financement participatif (via la plateforme bordelaise Happy Capital, NDLR) et finalisée auprès d'investisseurs privés spécialistes du domaine".

Accompagnée par le dispositif Frenchtech de BPI et lauréate du Réseau Entreprendre, SamBoat veut accélérer son développement "sur un marché déjà en pleine expansion" avec un nouveau site Internet, le développement d'une application mobile prévue pour juin prochain et quelques recrutements pour renforcer l'équipe actuelle, forte de neuf personnes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :