Bercy veut rassurer les syndicats de Ford Aquitaine Industries

 |   |  438  mots
La filiale girondine de Ford va-t-elle rebondir ?
La filiale girondine de Ford va-t-elle rebondir ? (Crédits : J. Philippe Déjean)
L’intersyndicale CGT, FO, CFTC et CFE-CGC de Ford Aquitaine Industries, filiale girondine de Ford Europe spécialisée dans la fabrication de boîtes de vitesses automatiques, a été reçue ce vendredi 1er septembre à Bercy.


Les syndicats de Ford Aquitaine Industries (FAI) sont actuellement convaincus que le groupe Ford Motor Company, à Détroit, fermera Ford Aquitaine Industries, qui emploie près de 1.000 salariés à Blanquefort (Gironde), une fois que l'accord négocié en 2013 par le constructeur automobile américain avec l'Etat et les collectivités locales  sera arrivé à terme, début 2018. Ce que démentent la direction de Ford Aquitaine Industries et plus largement celle de Ford Europe.

Les syndicats de Ford Aquitaine Industries mènent depuis des mois des actions parfois spectaculaires de lobbying auprès des élus, de l'Etat et même de la direction de Ford, avec par exemple des interventions lors du Salon de l'auto, pour obtenir un nouveau projet industriel capable d'assurer la pérennité de l'usine de Blanquefort. Il semble bien qu'une nouvelle fenêtre soit sur le point de s'ouvrir pour l'intersyndicale avec le projet de fabrication d'une nouvelle boîte de vitesse : la 8F MID.

Le cégétiste Philippe Poutou plutôt heureux

"Nous n'avons rencontré aucun ministre mais nous sommes heureux d'être allés à Paris et d'avoir été reçus à Bercy par des membres des cabinets des ministères du Travail et de l'Economie" commente avec un certain enthousiasme Philippe Poutou, délégué CGT de Ford Aquitaine Industries mais aussi ex-candidat du NPA (Nouveau parti anticapitaliste) à la dernière élection présidentielle. Philippe Poutou n'est pas un syndicaliste né de la dernière pluie mais croit en la bonne foi des représentants des cabinets du Travail et de l'Economie du gouvernement Philippe.

"Ils nous ont dit qu'ils prenaient nos demandes en compte, en tenant un discours optimiste. Ils estiment ainsi que les contacts qu'ils ont avec Ford Europe montrent que c'est plutôt bien parti pour nos demandes. Ils pensent que Ford va accepter de participer au nouveau comité de suivi de FAI, que nous appelons de nos vœux, et qui pourrait se tenir fin septembre ou début octobre. Ce qui serait un bon signe pour la suite" déroule pour La Tribune Philippe Poutou.

Le dernier des comités de suivi consacré à Ford Aquitaine Industries a été organisé à la préfecture de la Gironde, à Bordeaux, le 7 juillet, et l'intersyndicale souligne que c'est à cette occasion qu'elle a réussi à mettre sur la table le projet de fabrication de la 8F MID comme nouvel objectif pour FAI. Un sujet dont les syndicalistes de FAI savent pertinemment qu'il est aussi stratégique pour eux que délicat, puisque cette extension de production a, selon la CGT, d'abord été conçue pour l'usine Ford américaine de Livonia, dans le Michigan.



Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :