Lectra attaque 2017 en fanfare et annonce 80 recrutements

 |   |  631  mots
Daniel Harari
Daniel Harari (Crédits : DR)
Après une année 2016 très réussie, Lectra vient de boucler un premier trimestre 2017 de rêve, avec un résultat net à +27 %, et annonce 80 recrutements de plus d’ici à 2019.

Le groupe Lectra, à Paris et Cestas, où se trouvent son outil de production et sa recherche et développement, coté en Bourse, leader mondial dans la découpe de matériaux souples (à lame ou au laser), a atteint ou dépassé toutes ses prévisions au premier trimestre 2017. Le chiffre d'affaires trimestriel de Lectra a ainsi progressé de +10 %, à 69,5 M€, par rapport à la même période en 2016, tandis que son résultat opérationnel a bondi de +18 %, à 9,4 M€, et que son bénéfice a littéralement explosé, avec un résultat net de 6,5 M€, en hausse de +27 % !

"Là vraiment on est content ! Même s'il faut rester prudent, tous les objectifs ont été atteints ou dépassés... Nous étions sur une fourchette de croissance de +6 à +12 % pour le chiffre d'affaires et l'on fait +10 %. Nous visions +7 à +15 % pour le résultat net et l'on fait +27 % ! Franchement si nous ne sommes pas satisfaits aujourd'hui, nous ne le sera jamais !", plaisante Daniel Harari, directeur général de Lectra, qu'il dirige en binôme avec son frère André, qui assure la fonction de président.

Ingénieurs et pros du marketing

Pour accompagner cette nouvelle phase de décollage, Lectra recrute. Le groupe emploie désormais 1.550 salariés dans le monde dont 650 à Cestas, effectif qui va continuer à grimper puisque Lectra, qui a recruté 40 ingénieurs et spécialistes du marketing en ce début d'année (20 en janvier et 20 en avril), prévoit 80 recrutements supplémentaires d'ici à 2019 (40 en 2018 et autant l'année suivante). Auxquels s'ajouteront 50 embauches hors Cestas. Lectra s'est imposé partout dans le monde chez les professionnels de la mode et de l'habillement, de l'automobile et de l'ameublement comme la référence de la découpe de matériaux souples, qu'il s'agisse de textiles, de cuir ou encore matériaux composites.

Le groupe dirigé par les frères Harari conçoit et fabrique des robots de découpe automatisés ultra précis qui garantissent des cadences de production et un niveau de qualité très élevés, des machines qui sont par exemple capables d'analyser en quelques fractions de seconde les défauts d'une pièce de cuir à découper. Mais Lectra développe aussi de puissants systèmes logiciels pour préparer la production en amont, qu'il s'agisse de faciliter la conception de collections de prêt-à-porter, l'élaboration du design des sièges d'automobiles ou des airbags, qui doivent répondre à de très contraignants cahiers des charges de sécurité.

Lectra Focus Quantum

Le Focus Quantum designé par les Bordelais de Felix et associés (DR)

L'incertitude présidentielle en France

Lectra vend ainsi des robots parfois coûteux, comme le Focus Quantum, conçu par l'atelier de design bordelais Felix et associés. Dédié à la découpe au laser de tissus techniques pour la fabrication d'airbags, le Focus Quantum se négocie ainsi entre 1,5 et 2 M€ l'unité. "Nous avons vendu trois Focus Quantum au premier trimestre et 11 Versalis, pour la découpe du cuir, ce sont de très bons scores", éclaire Daniel Harari. Les commandes de nouveaux systèmes ont ainsi augmenté de +22 % au premier trimestre (par rapport au premier trimestre 2016), à +5,7 M€, pour un total de ventes de 32,3 M€.

Les ventes de Lectra, qui restent dopées par le marché asiatique et en particulier chinois, sont perturbées en Amérique du nord suite aux déclarations menaçantes formulées par Donald Trump à l'encontre du Mexique et des usines implantées dans ce pays. C'est pourquoi malgré les très bons résultats du groupe au premier trimestre, le directeur général se montre circonspect sur la suite, "l'élection présidentielle en France génère beaucoup d'incertitude ce qui provoque de l'attentisme, on y verra plus clair le 8 mai", conclut Daniel Harari.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :