Industrie : le labo SGS peut supplicier les matériaux composites

 |   |  445  mots
De plus en plus utilisés par l'industrie, notamment des transports, les matériaux composites nécessitent des batteries de test que SGS Sercovam, à Cestas, est désormais capable d'accomplir.
De plus en plus utilisés par l'industrie, notamment des transports, les matériaux composites nécessitent des batteries de test que SGS Sercovam, à Cestas, est désormais capable d'accomplir. (Crédits : DR)
Filiale du groupe suisse SGS, le laboratoire girondin SGS Sercovam est spécialisé dans les tests de matériaux et essais industriels. Installé à Cestas, près de Bordeaux, il vient de réaliser un nouvel investissement qui lui permet de tester les matériaux composites, marché en fort développement.

Favorisant l'allègement des pièces industrielles et offrent des performances supérieures aux matériaux couramment utilisés dans les secteurs du transport (aéronautique et spatial, automobile, ferroviaire, maritime), du sport et des loisirs, du bâtiment, de la Défense et des énergies, les matériaux composites connaissent un fort développement.
Ils représentent, de fait, pour un laboratoire comme SGS Sercovam, filiale de SGS France (2.700 personnes, 120 centres de contrôle et 32 laboratoires), elle-même filiale du groupe suisse SGS, spécialisé dans les tests de matériaux, une piste de développement importante.

C'est pour se positionner sur ce marché que le laboratoire, qui mobilise 124 salariés à Cestas en Gironde et sur son site de d'Etupes, dans le Doubs, vient de réaliser un investissement de près d'1 million d'euros dans des équipements qui satisferont aux exigences normatives et du NADCAP (National Aerospace and Defense Contractors Accreditation Program).

"Nous avons également recruté 2 experts pour étoffer nos équipes et garantir une réactivité dans la réalisation de nos prestations, exigée par les cadences des industries du transport et plus particulièrement l'automobile et l'aéronautique" commente Antoine Bousquet, directeur général de SGS Sercovam.

Un investissement à 1 M€  et deux recrutements

Le laboratoire girondin s'est doté d'une machine et d'outillages nécessaires pour la réalisation des essais de traction, de compression, de flexion, cisaillement, pelage et ténacité, ainsi que des dispositifs nécessaires aux analyses thermiques et physico-chimiques. Ils peuvent tous être associés aux essais tels que les vieillissements (climatique, photo-vieillissement UV et corrosion) et les tests d'émissions des matériaux (COV, odeur, fogging, recherche de molécules spécifiques...).

"Avec ce nouveau laboratoire le groupe SGS complète son offre testing composite, poursuit Antoine Bousquet. Nous réalisons aussi bien des essais destructifs, que des contrôles non destructifs (CND) ainsi que des analyses de défaillance dans les bassins d'activité de Bordeaux et de Nantes."

SGS est le leader mondial de l'inspection, du contrôle, de l'analyse et de la certification. Reconnue comme la référence mondiale en termes de qualité et d'intégrité, le groupe suisse SGS emploie 85 000 collaborateurs, et exploite un réseau de plus de 1.800 bureaux et laboratoires à travers le monde. Les services de SGS et de ses filiales concernent de nombreux secteurs tels que les produits agricoles et agro-alimentaires, la pharmacie, la cosmétique, les biens de consommation, l'énergie, la chimie, l'environnement, les services industriels...

Il faut noter qu'en France, avec les réseaux Securitest et Auto Sécurité, SGS est le n°1 du contrôle technique automobile, avec près de 2.000 centres de contrôle.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :