Fermentalg creuse son déficit et revoit sa stratégie

 |   |  753  mots
Fermentalg commercialisera le DHA avant la fin de l'année 2016.
Fermentalg commercialisera le DHA avant la fin de l'année 2016. (Crédits : Pascal Rabiller)
Fermentalg a publié ses comptes pour l’exercice 2015, marqués par un résultat net à -5,3 M€, contre -4 M€ en 2014. Sur la base de sa trésorerie actuelle et des orientations stratégiques de la nouvelle direction qui a pris les rênes de l’entreprise en décembre dernier, Fermentalg estime disposer d’une capacité d’autofinancement jusqu’à la fin de 2017. La mise en service de son unité de développement industriel est repoussée à 2018.

Société de biotechnologie industrielle spécialisée dans la production d'huiles et de protéines à partir de microalgues, Fermentalg, créée en 2009 par Pierre Calleja à Libourne, vient de publier ses résultats 2015. Au cours de cet exercice, la société a comptabilisé 1,7 M€ de produits opérationnels (chiffre d'affaires et subventions) qui ont couvert en partie les frais opérationnels (7,3 M€ contre 5,7 M€ en 2014). Le résultat opérationnel courant (avant paiement en actions) ressort ainsi à -5,7 M€ (-3,4 M€ en 2014). Après prise en compte des autres produits et charges (+0,4 M€), le résultat net ressort à -5,3 M€ (-4,0 M€ en 2014).

"Au 31 décembre 2015, la société disposait d'une trésorerie nette de 24,7 M€ contre 37,8 M€ un an plus tôt, représentant une consommation de trésorerie de 12,2 M€ sur la période, liée aux investissements opérationnels engagés, notamment dans le cadre de l'avancement de l'unité de développement industriel (UDI)", commente la société qui indique que la mise en service de cette UDI est désormais repoussée à 2018.

Cinq molécules prioritaires

Fermentalg vise malgré tout toujours la production et la vente des premiers lots de DHA (oméga-3), son programme le plus avancé, au cours des 12 prochains mois. L'accord conclu entre Fermentalg et le groupe Avril (ex-Sofiproteol) a été prolongé, ouvrant la voie à la commercialisation de cette première molécule fin 2016.

Selon la nouvelle stratégie proposée par Andrew Echatti, qui a pris la direction générale de Fermentalg en décembre dernier, la société concentrera ses efforts scientifiques et commerciaux sur 5 molécules d'intérêt ou produits cibles dont le DHA. Ces 5 molécules, qui trouvent leurs débouchés principalement sur les marchés de la nutrition humaine et animale mais également des cosmétiques et de la santé, "présentent à l'heure actuelle des perspectives de commercialisation les plus attractives au sein du portefeuille de molécule de la société, précise la société. Les autres programmes, aux débouchés plus lointains, seront déployés à un rythme plus lent."

Mise en service de l'usine repoussée à 2018

Dans le cadre de cette nouvelle stratégie, la société mettra en œuvre un certain nombre de projets au cours de l'exercice 2016, visant à optimiser l'allocation de ses ressources sur ces molécules prioritaires.

L'avancée réalisée dans le cadre du programme DHA a conduit la société à explorer des alternatives de production auprès de partenaires afin d'accélérer sa mise en production avant l'achèvement de son Unité de développement industriel (UDI). Dans ce cadre, Fermentalg a décidé de concentrer l'UDI sur la production de molécules à très haute valeur ajoutée et de produire les molécules à plus fort volume, comme le DHA, sur des sites partenaires.

"Cette approche permettra à la société de préserver sa flexibilité opérationnelle tout en concentrant ses capacités et son savoir-faire industriel sur des molécules particulièrement différenciantes", précise la société

Le calendrier de construction de l'UDI, dont le coût global a été ajusté à 23 M€, a donc été revu. L'usine qui doit désormais être opérationnelle en 2018, au lieu de fin 2016 comme annoncé jusqu'alors, sera affectée au lancement des molécules qui entreront en phase de production - commercialisation après le programme DHA.

Capacité d'autofinancement "suffisante" jusqu'en 2017

Sur la base de sa situation actuelle de trésorerie et des besoins liées à son orientation stratégique, Fermentalg estime disposer d'une capacité d'autofinancement suffisante jusqu'à la fin 2017. La société travaille d'ores et déjà sur les solutions de financement visant à accompagner son déploiement commercial.

"Notre stratégie confirme le potentiel et les atouts de Fermentalg et sa capacité à se déployer sur des marchés mondiaux à très forts potentiels, a déclaré Andrew Echatti, directeur général de Fermentalg. La nouvelle organisation décidée par le management et approuvée par le Conseil d'administration nous permet de nous focaliser sur les segments les plus prometteurs et sur lesquels Fermentalg pourrait s'imposer au cours des prochaines années. Notre feuille de route doit nous permettre de valoriser au mieux le savoir-faire scientifique de la société et a pour objectif la commercialisation de nos molécules dans les prochains mois."

Le management de la société présentera les résultats 2015 et les perspectives de développement de la société aux investisseurs et analystes financiers le 26 avril prochain.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :