LP Promotion se renforce à Bordeaux

 |   |  859  mots
(Crédits : Mila Ta ninga)
Le promoteur immobilier toulousain LP Promotion compte asseoir son assise à Bordeaux dans les années à venir. Son directeur général Pierre Aoun présente le nouveau showroom connecté que l'entreprise a installé sur les allées de Tourny, et délivre une piste de réflexion pour rendre le neuf plus accessible aux petits budgets.

LP Promotion, spécialisé dans la promotion, la commercialisation et la gestion immobilière se veut être un des acteurs incontournables du Sud-Ouest, notamment à Toulouse et Bordeaux. Il développe une offre de résidences principales, d'accession à la propriété, de logements premium et de résidences services étudiants et seniors. De plus en plus présent à Bordeaux, LP Promotion s'ancre physiquement aux Allées de Tourny avec un showroom connecté. Côté chiffre, le toulousain est confiant. Avec une estimation à 190 millions d'euros de chiffre d'affaires consolidé pour 2017, le promoteur augmente son chiffre d'affaires de 40 % par rapport à 2016 (135 millions d'euros). Pour 2018, LP Promotion vise 245 000 millions d'euros de chiffre d'affaires consolidé.

"Nous continuons notre développement et restons dans les premiers acteurs du marché constate Pierre Aoun, le directeur général de LP Promotion. Nous avons embauché de nouveaux développeurs et salariés bordelais. Ils seront une vingtaine d'ici la fin de l'année, ce qui nous permet d'avoir 25 programmes à la vente : une vingtaine sur Bordeaux Métropole et cinq sur le Bassin d'Arcachon. Notre objectif est d'atteindre 12 % de part de marché en 2020."

Le promoteur néo-bordelais compte d'ores et déjà arriver à 2.000 logements actés en 2020 (+30 % sur Bordeaux et Toulouse). Pour cette année 2017, LP Promotion a proposé 70 % de son offre en résidences principales et 30 % en résidences services. 40 % de son marché s'est fait déjà à Bordeaux et sur le Bassin d'Arcachon.

Les voyants au vert à Bordeaux et Toulouse

Tous les voyants sont au vert pour les promoteurs immobiliers qui se bousculent dans la capitale de la Nouvelle-Aquitaine. Bordeaux, ville attractive, capitale mondiale du vin, plébiscitée par les cadres, à l'architecture inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco, à 2 heures de Paris en TGV depuis juillet 2017... Les atouts ne se comptent plus pour attirer les habitants, investisseurs et entreprises. L'immobilier suit forcément cette tendance. Le rythme actuel est de 7.000 nouveaux logements produits par an sur la métropole bordelaise. Les programmes immobiliers d'envergure (Bastide Niel, Bassins à flot, Euratlantique...) à l'échelle de la métropole se chiffrent à 50 000 logements. Et LP Promotion compte bien apporter sa pierre à l'édifice.

Parmi les projets phares de LP Promotion dans la métropole bordelaise : le campus Bel Air à Bègles composé de 118 logements déjà entièrement occupés ; le futur Parc d'Aurélie, une résidence seniors de 93 logements et les 72 appartements du Carré Ostréa à Gujan Mestras livré au 4e trimestre 2017. Un dépôt de permis est également attendu d'ici la fin de l'année pour la construction d'une résidence à Saint-Médard-en-Jalles. Ce projet a été remporté dans la cadre de l'appel à idées Urbalab lancé par la Métropole sur la thématique "J'y suis, j'y reste". Ces logements ont un espace modulable en fonction des changements de la vie qui peuvent être agrandi, rétrécie ou une partie louée ou revendue.

"Bordeaux, comme Toulouse sont deux marchés qui pour moi ont toutes les conditions requises pour avoir un immobilier qui se porte plutôt bien, analyse Pierre Aoun. Il y a une croissance démographique importante et des créations d'emplois, donc il faut des logements. Ce sont les deux métropoles les plus dynamiques en la matière. Bordeaux est un marché qui a anticipé l'arrivée de la LGV et qui a vu ses prix augmenter. Il n'y a pas de bulle immobilière, nous sommes dans un marché sain, mais il faut faire attention à réguler les prix."

Pierre Aoun suit une logique simple : "Plus vous construirez, moins il y aura de pénurie. Donc je ne peux qu'encourager les politiques et les élus à continuer l'effort de production." Pour réguler le marché, Pierre Aoun propose une solution.

"J'aimerai proposer à Bordeaux un quota de logements à l'accession à coût maîtrisé, déjà inscrit dans le PLU de Toulouse depuis un an. Ce sont des logements à moins de 3.000 euros le m2 hors parking et conditionné à un plafond de ressources lié au prêt à taux zéro. Cela permet de la mixité sociale dans chaque résidence, chaque quartier et surtout l'accession à la propriété à des personnes qui ne l'auraient pas forcément pu. J'aimerais mettre en place ce type de proposition à Bordeaux, sachant que le prix de construction est 10 % plus élevé qu'à Toulouse."

Un showroom connecté pour visiter son futur logement en 3D

Pour convaincre ses futurs clients girondins d'acheter son futur logement chez lui, LP Promotion table sur son showroom connecté ouvert depuis un mois aux allées de Tourny. Les clients ont la possibilité de "se déplacer librement et virtuellement de pièce en pièce, dans un environnement 3D immersif à 360°". Installé dans un canapé face à un écran et une souris à la main, le configurateur propose la visite d'appartement du T2 au T4 et une villa T4.

"Vous allez avoir un showroom physique avec de matériaux que vous pourrez voir et toucher, commente Pierre Aoun. Et vous pourrez passer de ce showroom physique à cette pièce pour vérifier les matériaux choisis dans le séjour, la cuisine, la salle de bain et la chambre. Les gens peuvent ainsi visualiser directement le rendu du futur logement."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :