Immobilier : les prix à Bordeaux en hausse de 12,6 % sur un an

 |   |  500  mots
Les prix augmentent fortement à Bordeaux dans le neuf comme dans l'ancien, malgré le nombre de constructions neuves
Les prix augmentent fortement à Bordeaux dans le neuf comme dans l'ancien, malgré le nombre de constructions neuves (Crédits : LT / Mikaël Lozano)
Le dernier baromètre LPI-Seloger montre que le prix des logements anciens comme neufs a augmenté rapidement ces derniers mois. A Bordeaux, sur un an ils explosent à + 12,6 !

Les prix des logements anciens augmentent de plus en plus rapidement selon le dernier baromètre de l'Observatoire des prix immobiliers (LPI)* - Seloger.com. En juillet dernier, ils étaient ainsi en progression de 4,5 % sur un an en France. Dans le détail, le prix moyen du m2 signé ressortait à 3.458 € fin juillet (+ 4,5 % sur un an et + 1,3 % sur trois mois). Cette hausse est particulièrement vraie pour les appartements (+ 4,7 %).

"La progression des prix signés dans l'ancien au cours des 3 derniers mois a commencé à ralentir en juillet, comme chaque année à la même époque. Le ralentissement devrait se poursuivre, au moins jusqu'au début de l'hiver. Cependant, comme la pression de la demande sur les prix n'a fait que se renforcer depuis plus d'un an, le rythme annuel de la hausse ne fléchit guère", analyse Michel Mouillart, profession d'économie à l'Université Paris Ouest et porte-parole de ce baromètre.

Toujours au plan national, ce baromètre à fin juillet précise que les marges de négociation sont généralement faibles tant la demande est soutenue. LPI-Seloger estiment que le marché est "sur le fil du rasoir" :

"Après un début d'année exceptionnel, les ventes ont reculé durant le printemps. La hausse des prix des logements est en effet devenue trop rapide : elle ne peut plus être compensée par l'amélioration des conditions de crédit. Et la solvabilité de la demande qui se dégrade depuis plusieurs mois contrarie le dynamisme du marché."

Bordeaux dépasserait Lyon et Nice ces 3 derniers mois

Ces chiffres, aussi intéressants soient-ils, ne représentent qu'une moyenne nationale et recouvrent forcément des situations très hétérogènes. Le baromètre LPI - Seloger s'intéresse aussi à Bordeaux, métropole bénéficiant à plein d'un effet buzz et plébiscitée par les cadres parisiens en mal de province. La capitale gironde fait partie des rares villes françaises où la hausse des prix des appartements dans l'ancien dépasse la barre des 12 % sur un an, avec Le Mans, Nîmes, Tours. Plus précisément, le prix au m2 signé atteint 4.227 €, en hausse de 12,6 % sur un an. Pire, sur les trois derniers mois, la moyenne des prix dans l'ancien dépasse le seuil de 4.900 € le m2 signé ! Soit une hausse de 9,4 % sur trois petits mois. Même s'ils sont à relativiser au regard des disparités constatées dans les différents quartiers, ces chiffres ne sont pas sans interroger au regard de la solvabilité du ménage moyen... Si l'on se fie aux données du baromètre, Bordeaux dépasserait alors Aix, Nice ou encore Lyon pour son prix au m2 ces trois derniers mois !

* L'association "Les Prix immobiliers" développe un observatoire des ventes de logements neufs et anciens et compte parmi ses membres AEW Euroope, Arthurimmo.com, BNP Paribas Immobilier résidentiel ancien, CapiFrance, Crédit foncier, Crédit logement, Crédit mutuel, Gecina, Maisons France Confort, Optimhome, Seloger, Sogeprom et Theseis.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :