L’immobilier moins cher à Bordeaux près des grands collèges

 |   |  666  mots
Situé non loin de la rue Sainte-Catherine, le collège Cheverus (notre photo) est entouré des logements les plus chers de l'étude .
Situé non loin de la rue Sainte-Catherine, le collège Cheverus (notre photo) est entouré des logements les plus chers de l'étude . (Crédits : J. Philippe Déjean)
C’est à Bordeaux que l’écart de prix entre les logements proches des collèges les plus cotés et la moyenne de la ville est le plus réduit, annonce Meilleursagents.com. Le conseiller immobilier en ligne a communiqué en exclusivité à La Tribune cette étude qui s’intéresse à neuf grandes villes et s’appuie sur le palmarès des meilleurs collèges publié par L’Etudiant.


Le phénomène n'est pas anecdotique : les familles qui en ont les moyens s'achètent parfois une adresse dans le quartier où se trouve le collège (ou le lycée) où elles souhaitent que leur progéniture aille étudier. Site en ligne d'information et de conseil en transactions immobilières Meilleursagents.com, à Paris, rend public une étude qui se penche ainsi sur le prix à payer pour s'offrir un appartement à proximité des meilleurs collèges : à Paris et dans huit grandes villes régionales. Pour donner davantage de robustesse à cette comparaison Meilleursagents.com s'appuie sur le classement des collèges publics par L'Etudiant, qui retient les 25 % d'établissements ayant obtenu les meilleurs taux de réussite et de mentions au brevet.

A la suite de quoi le site d'information immobilier collecte les prix de l'immobilier dans un rayon de 300 mètres autour de l'établissement retenu. Premier enseignement déconcertant : les villes de Marseille et Strasbourg sont absentes de ce classement puisque dans aucune d'elles un collège public ne fait partie des établissements les mieux notés par le palmarès de L'Etudiant... Ce qui n'est pas le cas de Bordeaux (intra-muros) où cinq établissements publics (sur 13, auxquels il faut rajouter 11 collèges privés) sont dans le top du classement.

Toulouse au top du prix cher

Bordeaux est la ville où l'écart de prix entre les îlots où se trouvent les meilleurs collèges publics et l'ensemble des quartiers est le plus réduit. Alors que le prix moyen de l'immobilier est pointé à 3.456 euros par mètre carré à Bordeaux, le surcoût moyen pour devenir propriétaire à proximité d'un collège public coté n'est que de +7 %, contre +8 % à Lille, +9 % à Lyon, +11 % à Nice, +12 % à Rennes, +13 % à Nantes. Cet écart devient ensuite impressionnant puisqu'il atteint +17 % à Paris, +22 % à Montpellier et +27 % à Toulouse !

La moyenne bordelaise connaît néanmoins des extrêmes notables. Acheter un logement à proximité du collège Alain Fournier ne coûte que +4 % par rapport à la moyenne bordelaise. Ecart qui passe à +7 % près du collège Francisco Goya à +8 % à proximité du très sélect collège Cassignol. Comme le souligne Meilleuragents.com "le bon plan" se trouve à Caudéran, le quartier chic à l'ouest de Bordeaux, où l'on trouve des logements 10 % moins cher que la moyenne à proximité du collège Saint-André.

Bordeaux Meilleursagents.com

La carte de Meilleursagents.com

Lille plus accessible que Bordeaux

Le top du logement cher se trouve sans surprise en plein centre de Bordeaux, à proximité du collège Cheverus, où il faut payer +27 % par rapport à la moyenne ! Le collège Cheverus n'est qu'à quelques centaines de mètres de Francisco Goya mais au cœur d'un quartier qui vient d'être lourdement restructuré, avec l'opération du Carré Cheverus, volet immobilier du programme Promenade Sainte-Catherine, où des logements neufs au prix compris entre 6.500 et 7.500 euros/m2 ont été livrés il y a peu. Bien sûr les prix de l'immobilier ne se font pas par rapport à la cote des collèges mais tout le monde comprend qu'il y a un lien sociologique profond entre ces deux dimensions.

"Est-ce la présence de bons collèges qui stimule la demande et par conséquent pousse les prix à la hausse ?, s'interroge Sébastien de Lafond, président de Meilleursagents.com. Ou est-ce que les bons résultats se retrouvent dans les quartiers les plus aisés, poursuit-il, car les élèves y bénéficient d'un environnement plus favorable ? Il y a sans doute un peu des deux mais dans tous les cas le constat est alarmant. A l'heure où l'on souhaite parler d'égalité des chances, on ne peut que déplorer ce filtre par l'argent" prévient Sébastien de Lafond.


Si Bordeaux est mieux placée en terme de prix, la capitale néo-aquitaine est devancée par Lille pour la facilité d'accès. Dans la métropole lilloise un collège bien coté sur deux est accessible au meilleur prix, contre un sur cinq à Bordeaux et Rennes, un sur sept à Lyon... et un sur vingt-sept à Paris...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :