Immobilier : Ideal Groupe investit 2,5 M€ à Bordeaux et recrute

 |   |  924  mots
Pierre Vital et Edouard Myon, co-gérants d'Ideal Groupe
Pierre Vital et Edouard Myon, co-gérants d'Ideal Groupe (Crédits : J. Philippe Déjean)
Porté par une très forte croissance (son chiffre d’affaires a doublé en deux exercices), Ideal Groupe, qui construit, vend et gère des logements, change de siège social. Recruteur en 2016, Ideal Groupe le reste en 2017 et s'intéresse aux marchés basque et parisien.

Ideal Groupe investit un total de 2,5 M€ pour déménager son siège social, à Bordeaux, d'un côté du Jardin Public à l'autre, rue Crozilhac, où il sera installé d'ici juin prochain. C'est qu'Ideal Groupe, fondé en 2011 par deux anciens de Nexity, Pierre Vital et Edouard Myon, tout deux cogérants, fait face à une forte accélération de son activité. Et dans ce cadre le groupe, spécialisé dans la promotion immobilière, l'administration de biens (syndic, gestion) et la transaction, aussi bien en neuf qu'en ancien, a décidé de recentrer son management et ses moyens d'actions. Ideal Groupe a réalisé un chiffre d'affaires de 43 M€ en 2016 contre 20 M€ en 2015 et affiche une prévision de 89 M€ de CA cette année !

Une véritable explosion de l'activité qui a provoqué une hausse de l'effectif de 31 à 44 personnes entre décembre 2016 et février. Et ce n'est pas fini.

"Nous prévoyons d'embaucher une demi-douzaine de personnes d'ici la fin de l'année 2017. Notre effectif a fortement progressé l'an dernier en particulier parce que nous avons réalisé une opération de croissance externe, avec le rachat à Bordeaux de Caryes, agence immobilière et administrateur de biens, qui employait 15 salariés que nous avons gardé", éclaire Pierre Vital.

Ideal Groupe se réorganise

Avec un horizon immédiat à 89 M€ de chiffre d'affaires, pour un CA réservé (commandes passées) de 127 M€ cette même année (contre 80 M€ en 2016), Ideal Groupe est en pleine mue et va changer en profondeur.

"Sur le plan financier, poursuit Pierre Vital, l'acquisition de l'immeuble de la rue Crozilhac nous coûte 2 M€. Nous y logerons nos activités de promotion et de syndic. La date de clôture de notre exercice, qui est au 30 juin, va passer au 31 décembre et nous allons nous reformater juridiquement, avec la création d'un véritable groupe qui va notamment fusionner les 42 SCVV (des sociétés civiles immobilières qui permettent de construire pour revendre immédiatement -NDLR) que nous utilisons actuellement" décrypte le codirigeant.

Les deux associés restent copropriétaires de l'immeuble qu'ils quittent, rue Hustin, et qu'ils partagent avec Vincent Paquier, patron de la société de conseil en patrimoine Prométhée Conseil. Installé à Bordeaux, Ideal Groupe est également présent sur deux autres fronts chauds du marché immobilier avec des implantations à Bayonne, pour couvrir le Pays basque, et Neuilly-sur-Seine, d'où l'entreprise cible l'ouest de l'Ile-de-France.

1.000 logements visés en 2019

"Nous travaillons sur de petits programmes, de 30 logements, parfois de 8. Les bailleurs sociaux représentent entre 20 et 25 % de notre chiffre d'affaires, ce qui nous conduit à construire une part de logements sociaux dans le cadre de la loi SRU (solidarité et renouvellement urbain). A coté de ça nous développons des produits haut de gamme, à 4.500 €/m2, comme c'est arrivé il y a peu de temps au Bouscat, dans la banlieue de Bordeaux" déroule Edouard Myon.

Les deux associés estiment que la part des particuliers, accédants à la propriété, représente 35 à 40 % de leur activité. Ideal Groupe devrait produire 650 logements en 2017 (dont 250 en Pays basque) contre 450 l'an dernier avec un objectif fixé à 1.000 d'ici à 2019.

"Nous prenons notre temps avant de nous lancer. Chaque fois que nous arrivons quelque part nous cherchons les bons projets, les bons alliés, les bons partenaires... Nous n'avons pas peur de passer entre 1 an et 1,5 an à nous préparer. Notre stratégie est basée sur la proximité, avec nos partenaires comme avec nos clients, et nous offrons une très large palette de services", argumente Pierre Vital.

Idéal Groupe s'est ainsi associé au groupe breton Lamotte, à Rennes, aménageur spécialisé en particulier dans le marché des seniors pour la construction à Libourne (Gironde) d'une résidence de 89 logements à destination de ce public.

Hendaye Pays basque Immobilier

Le Pays basque (ici Hendaye) est un marché de choix pour Ideal Groupe (DR)

Les bénéfices réinvestis dans l'entreprise

Pour la proximité avec la clientèle, le groupe s'est doté d'un lieu entièrement dédié à la relation client, cours de Verdun à Bordeaux.

"Nos avons renforcé cette relation avec la création début 2016 du Club client, qui gère 100 % des appels et propose un seul interlocuteur à chaque client, afin que le suivi soit optimal, de la réservation à la livraison du bien immobilier. La livraison elle-même fait l'objet d'une notation de la part des clients", confirme Edouard Myon.

Cette proximité l'entreprise bordelaise la cultive aussi avec les architectes et avec ses fournisseurs, comme les décorateurs d'intérieur, les peintres, etc. Approche qui se traduit en interne par l'adoption d'une charte en cinq points qui, en plus de l'écoute du client, inclut aussi "la bienveillance avec les collaborateurs". Les deux cogérants réinvestissent tous les bénéfices dans l'entreprise.

"Nous ne nous versons pas de dividendes. Nous avons ainsi renforcé notre capital social, pour le porter à 400.000 €, et nous disposons par ailleurs de 1 M€ de fonds propres. Notre résultat net de 800.000 € en 2016 a été remis dans la société. C'est important pour avoir la confiance des banquiers avec lesquels nous travaillons", détaille Pierre Vital.

Ideal Groupe travaille avec un pool de banques, parmi lesquelles le Crédit agricole et la Caisse d'épargne, plutôt que de chercher à autofinancer ses projets. Car l'entreprise à besoin de cash pour trouver de bons projets et des alliés, et puis l'argent n'est pas cher et  les banques co-investissent parfois avec l'entreprise. Sa croissance, Ideal Groupe va désormais davantage la jouer à l'extérieur, en Ile-de-France et Pays basque.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :