Le Girondin Maisons Héraud lève 170.000 €

 |   |  493  mots
Le siège social de Maisons Héraud à Artigues-près-Bordeaux.
Le siège social de Maisons Héraud à Artigues-près-Bordeaux. (Crédits : DR)
Albert de Rambures, patron de Maisons Héraud, à Bordeaux Métropole, lève 170.000 € en prêt participatif pour faire face à la remontée du marché immobilier, boosté par l’arrivée des Parisiens.

Repreneur en 2005 de Maisons Héraud, constructeur de maisons individuelles alors implanté à Sainte-Eulalie (Gironde), Albert de Rambures vient de lever 170.000 € par le biais d'une opération de prêt participatif (crowdlending) bouclée avec la plateforme bruxelloise Look&Fin et le cabinet Montaigne Patrimoine, dirigé par Louis de Froissard, cofondateur de Bordeaux Fintech. Le patron de Maisons Héraud, une PME de 13 salariés, qui construit 30 à 40 maisons par an pour un chiffre d'affaires de 3,5 M€ en 2015, doit investir pour faire face à la forte remontée du marché immobilier en Gironde.

"Nos ventes ont quasiment augmenté de +50 % en 2016. Pendant longtemps nous étions dans une période de crise marquée par de puissants à coups, avec des mois très forts puis des mois très faibles. Mais là nous devons accompagner la reprise du marché. Nous sommes dans un département où la concurrence est plus vive, éclaire Albert de Rambures, car en plus des grands opérateurs nationaux, qui étaient déjà là, nous voyons arriver des grands régionaux." Dans ce contexte tendu, le dirigeant de Maisons Héraud a trouvé le moyen de bouger sans prendre de risque inutile.

Réaliser 55 mises en chantier

"Nous ne voulons pas toucher à la trésorerie pour conserver notre marge de manœuvre, c'est pourquoi nous avons levé 170.000 € avec Look&Fin. Une opération que nous avons lancée en direction des particuliers, qui sont nos clients", confirme le constructeur.

Albert de Rambures n'a pas attendu 2016 pour s'adapter au mieux au marché girondin.

"Nous avons déménagé à Artigues-près-Bordeaux à la mi-2015. Nous nous sommes installé en bordure de la RN 89, sur la route de Libourne (en direction de Lyon, Ndlr) pour être bien visibles. Avec le rush des Parisiens vers la Gironde et Bordeaux nous sommes devenus depuis plusieurs années concessionnaires de la marque Trabeco dans le département. Contrairement à Maisons Héraud, Trabeco est une marque haut-de-gamme bien connue en Ile-de-France, dans le Nord et l'Est", explique Albert de Rambures. Maisons Héraud, qui rayonne aussi sur le Sud-Ouest, intervient dans la primo accession à l'habitat avec sa marque Freed'home.

D'un positionnement moyen à haut-de-gamme, l'entreprise a ainsi accru son positionnement sur ce second segment de marché. Le patron de Maison Héraud souligne que son entreprise, certifiée NF Habitat par Cequami, a pu bénéficier grâce à la plateforme Look&Fin d'un déblocage rapide des fonds (30 à 40 jours), après que le montant de la levée de fonds ait été atteint en 48 heures.

"En plus de la création d'une nouvelle agence en 2017, nous allons recruter au moins deux commerciaux et investir aussi dans notre outil informatique. L'investissement sera étalé sur deux ans. En 2016 nous avons ouvert près de 45 chantiers, qui seront réceptionnés d'ici 18 mois. En 2018 l'entreprise devrait en ouvrir 55", annonce le dirigeant.

Et si Albert de Rambures a un souhait : c'est que les taux d'intérêts restent aussi bas que possible en 2017...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :