L’Immobilière Sud-Atlantique vise le marché des terrains à lotir

 |   |  539  mots
Bruno Paillé
Bruno Paillé (Crédits : DR)
Intensifier sa présence sur le marché girondin des terrains à lotir, c’est l’objectif pour 2017 de l’Immobilière Sud-Atlantique. Objectif : en vendre au moins 50.

Aménageur de terrains à bâtir et promoteur immobilier, l'Immobilière Sud-Atlantique, dont le siège se trouve à Bordeaux, est filiale du groupe coopératif girondin Sacicap Les Prévoyants et veut intensifier en 2017 ses opérations en Gironde, département dont elle s'était éloignée.

"En tant qu'aménageur nous avons vendu 70 terrains à bâtir en 2016, dont 75 % dans le département des Landes. En Gironde nous avons réalisé 10 transactions et cette année nous voulons vendre au moins 50 terrains à bâtir dans ce département. Sur ce segment de marché nous aménageons et vendons des terrains qui servent à la construction de lotissements. Alors que dans les Landes les lotissements comprennent entre 50 et 100 lots, ils ne dépassent pas 30 lots en Gironde", décrypte Bruno Paillé, directeur général de l'Immobilière Sud-Atlantique (ISA).

L'ISA, qui emploie 25 collaborateurs pour un chiffre d'affaires de 60 M€ en 2015, est également implantée à Bayonne et rayonne sur les départements de Charente-Maritime, Dordogne, Gironde, Landes et Pyrénées-Atlantiques.

250 logements par an

"Il y a beaucoup de concurrents dans la prospection foncière : il faut être rassurant et convaincant. Quand nous achetons un terrain nous traitons le dossier jusqu'au bout. Ainsi nous prenons en charge son montage. Il y a différents types d'intervenants, qu'il s'agisse de collectivités ou de voisins. Nous assurons tout le travail lié à la concertation collective et individuelle afin de livrer un terrain à bâtir purgé de tout recours et prêt à construire", éclaire le directeur général.

ISA commercialise notamment des lotissements au Pays basque, à Bidart, dans les Landes, à Saint-Paul-lès-Dax, Tartas, Soustons, mais aussi dans l'Ile d'Oléron (Charente-Maritime) et en Dordogne. L'activité ne s'oriente pas selon les mêmes axes géographiques sur le marché de la promotion immobilière.

"Nous construisons 250 logements par an, dont 70 % en Gironde, 25 % au Pays basque et le reste à La Rochelle, confirme Bruno Paillé. En tant que promoteur, poursuit-il, nous nous adressons essentiellement à des accédants à la propriété, marché qui représente 70 % de nos ventes, et pas à des investisseurs car notre maison mère est une société anonyme coopérative d'intérêt collectif pour l'accession à la propriété (Sacicap). D'autre part, surligne le directeur général, nous renforçons le côté qualitatif de nos chantiers, et nous avons créé une commission d'appel d'offres en interne pour choisir nos entreprises. ISA accompagne ses clients jusqu'à la levée de réserve".

"Trendy Chartrons"

La livraison au premier trimestre 2017 de la résidence "Trendy Chartrons", dans le quartier du même nom, symbolise bien ce double souci de qualité et de réponse aux besoins des accédants, dans un Bordeaux en pleine surchauffe immobilière.

"Trendy Chartrons se développe dans une zone urbaine avec une servitude de mixité sociale. Cela signifie que nous produisons à 3.000€/m2, parking sous-terrain compris ! Ce programme comprend 78 logements répartis dans deux bâtiments, constitués de logements qui vont du T2 au T5", expose Bruno Paillé.

La Sacicap Les Prévoyant doit déménager très bientôt du cours du XXX-Juillet, en plein cœur de Bordeaux, au Hangar G3 aux Bassins à flot, un quartier champignon qui redessine le nord de la ville.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :