Le promoteur lyonnais Alila lance son 1er programme à Bordeaux

 |   |  501  mots
Vue du programme Bella Vita à Bègles
Vue du programme Bella Vita à Bègles (Crédits : DR)
Hervé Legros, PDG de la société de promotion immobilière Alila, était ce vendredi matin à Bègles (Bordeaux Métropole) pour la pose de la première pierre de la résidence Vita Bella. C'est son premier programme en Gironde et dans la région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes.

Constituée de 16 logements (deux à quatre pièces) ventilés en 10 appartements en collectif et 6 maisons individuelles, cette résidence, qui va au total développer 1.146 m2 habitables, accueillera notamment un regroupement d'assistantes maternelles, pour répondre aux besoins de la commune.

"Cette résidence à Bègles est notre première réalisation en Aquitaine. Je suis lyonnais et nous avons ouvert nos premiers bureaux hors de Rhône-Alpes en juin 2014 en Aquitaine et Ile-de-France, avec comme objectif de lancer la réalisation d'un programme dans les 18 mois, ce que nous avons réussi", confie Hervé Legros à La Tribune Bordeaux.

Ce premier programme, qui doit être livré fin 2016, sera suivi dans la région Aquitaine et en Charente-Maritime par 11 autres, dont une dizaine en Gironde, représentants 590 logements. Six mises en chantier sont programmées cette année, soit 250 logements.

Deux tiers de social

L'originalité d'Alila est de construire pour le compte de professionnels, essentiellement des bailleurs, des logements qui relèvent de l'habitat dit intermédiaire, dédié aux classes moyennes, et social. Jeune chef d'entreprise autodidacte de 32 ans, Hervé Legros s'est lancé dans cette niche des logements conventionnés en 2004.

"Nous ne sommes pas au contact de l'utilisateur final. Mais nos logements sont faits pour les habitants et nous les vendons aux bailleurs institutionnels, comme la SNI (Société nationale immobilière - groupe Caisse des dépôts, NDLR). L'opération de Bègles nous l'avons montée avec le bailleur social girondin Clairsienne (groupe Aliance Territoires, NDLR). A Bordeaux Métropole, les prix sont plafonnés et nous avons vendu le programme de Bègles à Clairsienne à 1.950 €/m2. Nous sommes capables de vendre à des prix maîtrisés avec des opérations de grande qualité, et nous sommes quasiment les seuls à le faire. Alila a construit 1.500 logements en France en 2015 et en produira 2.600 en 2016, pour un chiffre d'affaires de 250 M€. Nous livrons un tiers de logements intermédiaires pour deux tiers de logements sociaux", éclaire Hervé Legros.

Centré sur le diffus

S'il développe des programmes collectifs, ce promoteur intervient sur des terrains privés et s'inscrit donc dans le marché immobilier diffus. Pour le moment, Alila opère en dehors des grandes opérations concertées comme les Bassins à flot ou les 50.000 logements. Mais cela pourrait changer et la grande opération des 50.000 logements, qui n'en est encore qu'aux prémices, intéresse le patron lyonnais. Malgré son chiffre d'affaires très significatif et le volume de ses constructions, Alila n'emploie que 33 salariés dont 4 à Bordeaux.

"Nous sous-traitons tout le reste à des partenaires extérieurs. Si l'on devait consolider l'effectif nous arriverions à 120 personnes. Pour l'opération de Bègles, tous nos partenaires, des architectes aux entreprises, sont de la région et principalement de Gironde", souligne Hervé Legros.

Partant du principe que les bailleurs, comme la SNI, sont très demandeurs de logements intermédiaires et sociaux le jeune dirigeant d'Alila se montre optimiste. Il aurait tort de s'en priver, étant donné l'importance des besoins exprimés.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :