Bordeaux Métropole au top de l’urbanisme durable

 |   |  409  mots
Cette deuxième tranche de financement va permettre de faire avancer de nombreux programmes
Cette deuxième tranche de financement va permettre de faire avancer de nombreux programmes (Crédits : © Regis Duvignau / Reuters)
Bordeaux Métropole vient de se voir allouer un financement de 12,3 M€ au titre de "l’Ecocité Bordeaux plaine de Garonne", un programme urbain durable porté par les Investissements d’avenir.

Bordeaux Métropole continue à occuper le haut de l'affiche, avec cette fois un soutien de 12,3 M€ accordé par l'Etat au programme "Ecocité Bordeaux plaine de Garonne". Il s'agit de la plus forte subvention apportée à un programme au plan national parmi 30 territoires labellisés dans le cadre du fonds "Ville de demain", géré par le groupe Caisse des dépôts et inclus dans les Investissements d'avenir. Alain Juppé, président (LR) de Bordeaux Métropole et maire de Bordeaux, s'est félicité de cette aide, "qui confirme l'excellence des projets conduits dans la métropole en matière d'aménagement durable".

Ces 12,3 M€ constituent  la deuxième tranche de financement accordée à ce programme, porté tout d'abord par l'ex-Communauté urbaine de Bordeaux et qui se déploie dans les communes de Bègles, Bordeaux, Cenon et Floirac. Ce projet a été labélisé en 2011 sous l'égide du ministère de l'Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement, alors dirigé par Nathalie Kosciusko-Morizet (LR), et de René Ricol, Commissaire général à l'investissement.

Brazza dans la tranche

C'est ainsi que ce programme girondin a pu bénéficier d'une première tranche d'aide de 21,5 M€, dont près de 14 M€ de participation au financement de la montée en cadence du tramway, pour atteindre une rame toutes les dix minutes en bout de ligne, une toutes les trois minutes en centre-ville, et de la création du tram-train du Médoc (Bordeaux-Blanquefort). Le programme intégrait aussi d'importants investissements, moyennant 7,9 M€, en rénovation ou création de logements.

Aujourd'hui le nombre de programmes urbains concernés est passé à 29 et 8 porteurs de projets ont été sélectionnés pour cette deuxième tranche de financement : Bordeaux Métropole, la ville de Bordeaux, Bordeaux Euratlantique, la SAS Bastide-Niel, La Poste, les bailleurs sociaux Gironde Habitat et Aquitanis, ainsi que le marché d'intérêt national Bordeaux Brienne.

Louis Schweitzer, qui est désormais Commissaire général à l'investissement, a notamment déclaré qu'avec cette initiative il veut "faire émerger de nouveaux modèles urbains". Parmi les actions retenues figurent l'aide à la rénovation énergétique des copropriétés à Bordeaux Métropole, l'aménagement de la Brazzaligne (reconversion de la voie de chemin de fer traversant le futur quartier de Brazza), sur la rive droite, ou encore la construction du groupe scolaire Effinergie+ & biosourcé de Brienne (dans le périmètre de Bordeaux Euratlantique).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/02/2016 à 2:59 :
Vous êtes allé les voir ces merveilles dans leur tout nouveau écoquartier. C'est minable. Je ne sais pas si ce sont les matériaux qui ont fait défaut ou les concepteurs ou les deux, mais il y a un fossé de la pub à la réalité. L'impression de délabré est incroyable pour des immeubles neufs, et ne parlons pas des "eaux" qui sont couvertes de détritus, bien loin de l'image idyllique rapportée.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :