A Bordeaux, après le départ du consul britannique les affaires continuent

 |   |  330  mots
Le consul du Royaume-Uni à Bordeaux, Alastair Roberts, vient de quitter ses fonctions
Le consul du Royaume-Uni à Bordeaux, Alastair Roberts, vient de quitter ses fonctions (Crédits : DR)
La date n’est pas encore tout à fait calée mais le nouvel ambassadeur du Royaume-Uni en France, sir Julian King, se rendra à Bordeaux début avril, probablement entre le 12 et le 15. Tandis qu’Alastair Roberts, consul du Royaume-Uni à Bordeaux, vient de prendre sa retraite.

L'ambassadeur Julian King a la particularité d'avoir étudié à l'ENA (promotion "Liberté, Egalité, Fraternité" -1989) et de posséder depuis 25 ans une maison dans le Gers ! Il profitera peut-être de son passage au port de la Lune pour dévoiler le nom du successeur d'Alastair Roberts, consul du Royaume-Uni à Bordeaux, qui a fait valoir ses droits à la retraite à la mi-février. Alastair Roberts, qui avait également en charge des affaires économiques, en particulier pour la filière aéronautique au titre de la mission commerce et investissement du Royaume-Uni, l'UK Trade & Investment (UKTI), était en poste à Bordeaux depuis 1986. Il avait succédé à Tom Kennedy au poste de consul en 2007. En plus de sa charge de consul à Bordeaux, Alastair Roberts assurait notamment la direction des opérations de l'UKTI à l'ambassade du Royaume-Uni à Paris.

Gratuit pour les entreprises

C'est désormais Catherine Cestari, attachée commerciale au consulat, qui s'occupe de la filière aéronautique au sein de cette mission commerce et investissement. Au titre de l'UKTI Catherine Cestari intervient ainsi pour mettre en relation les sociétés britanniques et leurs homologues françaises, qu'il s'agisse de la recherche de distributeurs, de clients, de la réalisation d'études de marché ou de l'accompagnement lors de visites commerciales. Les demandes concernant d'autres secteurs d'activité sont transmises à Paris et à l'agence UKTI de Lyon. Hors Paris, Londres n'entretient que trois postes diplomatiques en France : les consulats de Bordeaux et Marseille, et l'antenne commerce et investissement de Lyon.

Les demandes d'information des entreprises françaises tentées par un développement dans les îles Britanniques sont transmises au service spécialisé en investissements à l'ambassade du Royaume-Uni à Paris.  "Ce service est sans frais pour les entre sociétés françaises" souligne-t-on au consulat. Sur un plan plus général, les affaires consulaires à Bordeaux, soit l'aide aux citoyens britanniques en détresse ou la production de passeports d'urgence sont prises en charge par la vice-consul, Dominique Olley, et la proconsul Danielle Ducos.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :