Immobilier : Bordeaux est-elle (trop) chère ?

 |   |  358  mots
(Crédits : La Tribune)
L'édition hebdomadaire de La Tribune est en kiosque dès ce jeudi. Au fil de ses pages, un vaste dossier sur l'immobilier dans la métropole bordelaise, analysant les facteurs qui entrainent une flambée des prix et génèrent de l'inquiétude chez les professionnels.

Au sommaire du cahier Bordeaux


Bordeaux affiche complet

Des prix élevés et une pénurie de biens. Les offres se font rares dans le centre historique de Bordeaux. Conséquence : les prix ont bondi de 44 % en 10 ans et de 15 % entre 2016 et 2017, repoussant les Bordelais au-delà des boulevards, voire de la rocade. Même les non-Girondins, aux budgets souvent plus confortables, peinent à décrocher le sésame.

Bulle ou pas bulle ?
Simple flambée des prix ou naissance d'une bulle immobilière ? Pour répondre à la question, il faut analyser les raisons profondes de la hausse des prix de l'immobilier dans l'ancien sur la métropole bordelaise. Au banc des accusés régulièrement cités : la nouvelle ligne à grande vitesse, l'attractivité de l'agglomération, Airbnb... et le comportement parfois irrationnel des vendeurs, qui inquiète les professionnels de l'immobilier devant la raréfaction de l'offre.

"Il faut un moratoire sur les exigences architecturales"
Bordeaux livrée à l'appétit des promoteurs ? Son maire Alain Juppé les accuse en tout cas de tirer les prix vers le haut. Alain Ferrasse, président de la Fédération des promoteurs immobiliers Aquitaine Poitou-Charentes, défend sa profession.

Les entreprises lorgnent sur la ville
2017 s'annonce comme une année record pour le secteur de l'immobilier de bureaux. Au premier semestre, l'Observatoire de l'immobilier de Bordeaux Métropole (Oieb) comptabilise 78 000 m2 de bureaux loués ou achetés, contre 100 000 m2 pour une année entière en temps normal. Une hausse liée à la reprise économique, à la mise sur le marché d'une nouvelle offre et à l'attractivité de Bordeaux.

Les 10 startups à suivre dans l'immobilier
L'écosystème numérique bordelais est particulièrement riche. Au cœur de la longue liste de startups qui avancent leurs pions, on distingue quelques jeunes pousses bordelaises qui attaquent avec vigueur le marché de l'immobilier. Revue des forces en présence.

Une 224 Bordeaux

Au sommaire du cahier principal

> La French Fab réveillera-t-elle l'industrie ?

> Raise : réconcilier finance et philanthropie

> Greenflex, la pépite verte dans la galaxie Total

> Grand Paris : 28 à 35 milliards pour le "super métro"

Disponible chez les marchands de journaux et sur abonnement

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :