Transports : TBM et Keolis travaillent leur réseau

 |   |  600  mots
Le réseau de transports en commun bordelais TBM a enregistré une croissance de sa fréquentation de 8,3 % entre janvier et juillet 2017
Le réseau de transports en commun bordelais TBM a enregistré une croissance de sa fréquentation de 8,3 % entre janvier et juillet 2017 (Crédits : Objectif Aquitaine / Mikaël Lozano)
L'attractivité du réseau de transports de Bordeaux Métropole TBM (+8,3 % de fréquentation entre janvier et juillet 2017), exploité par le délégataire Keolis Bordeaux Métropole, incite l'entreprise et la collectivité à poursuivre les investissements pour le développement du réseau, son amélioration et les services aux usagers. De belles promesses de rentrée.

Des travaux, qui ont engendré la première interruption estivale du tramway sur les trois lignes depuis sa mise en service en décembre 2003 - intervention dans le secteur de la Victoire (300.000 €) et Porte de Bourgogne (550.000 €) - ont permis le remplacement des rails APS (alimentation par le sol) endommagés. Démontables et plus souples, les nouveaux rails supporteront mieux le passage des véhicules lourds et en cas de dommages, ils pourront être remplacés sans impacter la circulation. Dix-sept carrefours sont à reprendre dans le centre de Bordeaux et d'autres interruptions estivales sont à prévoir durant les trois prochaines années.

"On va gagner en fiabilité et en vitesse, précise Hervé Lefèvre, directeur général de Keolis Bordeaux Métropole, car il n'y aura plus de perte d'alimentation, causée par les rustines sur les rails endommagés."

Réseau déployé

Avec 75 km de lignes de tram, après l'extension de la ligne C vers Villenave-d'Ornon (2018) et la mise en service de la D (fin 2019), Bordeaux Métropole aura le 1er réseau de France. Malgré une attractivité constante du réseau tramway (+12,1 % et + 24% de fréquentation rien que pour la ligne C), seules 5 % des rames sont aujourd'hui surchargées. Le bus a également sa part de succès avec une hausse de fréquentation de 2,6 %. En 2020, son réseau se musclera avec la création du bus à haut niveau de service (BHNS) entre la gare Saint-Jean et Saint-Aubin de Médoc, dont les travaux ont été déclarés d'utilité publique début août par le préfet de Gironde. Depuis le 4 septembre, la ligne hybride Flexo 48 (Pessac-Bougnard / Le Haillan-Rostand), entre transport régulier et à la demande, a un nouvel itinéraire. Elle multiplie les connexions entre les terminus et les autres modes de transport et dessert cinq zones en fonction des besoins.

Les nouveaux valideurs en service en mars 2018

Les usagers du tramway ont vu apparaître les nouveaux valideurs il y a plusieurs mois, mais seuls 75 % d'entre eux, les abonnés, en profitent. "Nous avons eu un problème avec le système de notre prestataire (Thales, NDLR) et nous avons pris plus de temps pour être opérationnels", explique Christophe Duprat, vice-président de Bordeaux Métropole chargé des Transports et du stationnement. Le système qui permet aux usagers de valider leurs billets sans contact et d'acheter ou recharger les titres sur internet sera effectif en mars prochain.

Des solutions digitales développées par des startups locales

Avec un investissement de 150.000 € par an pour la partie concernant les clients, Keolis développe des solutions digitales pour faciliter l'accès au tram. La version 2 de l'appli TBM, mise en service l'an dernier, a enregistré 120.000 téléchargements. Bordeaux Métropole et Keolis veulent également intégrer la disponibilité des parcs-relais. L'utilisation des vélos V3 a également été améliorée grâce à un partenariat avec la startupbéglaise Qucit, spécialisée dans le prédictif. Qucit a intégré sa solution V3 Predict dans l'appli La Bonne Station et sur le site dédié www.vcub.fr. La startup a depuis déployé sa solution à d'autres métropoles. Keolis est également partenaire du Village by CA créé par le Crédit agricole à Bordeaux et qui accompagne des jeunes pousses locales dans leur développement. "Nous leur proposons d'être leur premier marché", indique Hervé Lefèvre. C'est le cas pour NFC Interactive qui a mis au point une appli qui permet d'acheter le billet et de le valider sur les nouveaux appareils grâce à un QR code.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :