DVB lance la commercialisation de sa Fine Bordeaux

 |   |  609  mots
Stéphane Douence, responsable développement commercial et marketing de DVB, Luc Moura, PDG de Savigny, et Dimitri Douence, directeur de DVB
Stéphane Douence, responsable développement commercial et marketing de DVB, Luc Moura, PDG de Savigny, et Dimitri Douence, directeur de DVB (Crédits : Mikaël Lozano)
La distillerie DVB, à Marcillac, lance la commercialisation de sa Fine Bordeaux. Unique spiritueux issu du vignoble bordelais, qui avait quasiment disparu et fait l’objet depuis 2013 d’une indication géographique protégée, la Fine est disponible dans un premier temps à Bordeaux, chez les cavistes et dans le réseau des CHR.

7.000 bouteilles : c'est ce que commercialise actuellement DVB. Les premiers clients commencent à être livrés ces jours-ci. La société, basée à Marcillac (Gironde), qui réalise un CA de 6 M€ avec une quarantaine de salariés, va écouler sa production auprès des cavistes et CHR, à Bordeaux dans un premier temps avant d'envisager Paris.

La société propose, pour cette première année de commercialisation en bouteilles sous IGP, la Fine Bordeaux simple, dédiée à l'apéritif ou aux cocktails, qui bénéficie d'un vieillissement de un à trois ans. La Fine Bordeaux "Napoléon", 6 ans d'âge, ne sera disponible que dans deux ans puisqu'elle ne pourra se prévaloir de l'IGP à la vente qu'en 2019, cette IGP datant de 2013 pour tous les stocks existants. 2.000 bouteilles seront disponibles la première année. Sur la Fine Bordeaux hors d'âge, fabriquée à partir de lots que DVB possède depuis 1979, 1.000 bouteilles seront disponibles en 2023.

L'IGP concerne des parcelles de viticulteurs de Gironde. La société sélectionne les vins issus des trois cépages sémillon, ugni blanc et colombard. Vieux produit très ancien et un peu perdu, la Fine était jusqu'à présent vendue en vrac, par exemple à Cadiot-Badie et aux Bouchons de Bordeaux. L'IGP a relancé la demande sur le vrac, au bénéficie de DVB qui est la seule distillerie à en proposer.

Un marché de niche

La fine en bouteilles, commercialisée sous le nom "Fine d'Aliénor", a été présentée pour la première fois en janvier au salon Sirha à Lyon, rendez-vous mondial de l'hôtellerie et de la restauration, qui a donné pas mal de pistes à l'export, explique Luc Moura, PDG de Savigny, par ailleurs administrateur à l'Aria Nouvelle Aquitaine, partenaire de DVB pour la distribution :

"Sur le hors d'âge, nous avons déjà des demandes de grands hôtels à l'étranger. Des dégustations proposées aux œnologues nous ont confirmé le concept, nous avons une légitimité en goût. Nous avons également des contacts qui se positionnent sur le stockage."

"Luc dispose d'un réseau haut de gamme, nous restons sur une niche", explique Dimitri Douence, directeur de DVB, évoquant l'activité de Savigny, qui depuis Pessac assure pour ses clients des missions de suivi traçabilité et qualité, logisticien et juriste. Savigny, très présente sur le secteur de fruits surgelés, revendique par exemple le monopole mondial de la rhubarbe, est très en amont sur les céphalopodes, et fait le commerce du caviar d'Iran. Elle réalise 3,5 M€ de chiffre d'affaires avec 5 personnes.

La Fine Bordeaux a également été présentée ce printemps au Canada lors d'une mission officielle menée avec l'Europe et l'Aana à l'occasion de l'inauguration du Sial, pour la défense des IGP. "Nous y sommes allés pour faire reconnaitre la qualité du produit, précise Luc Moura. C'est le marché le plus difficile au monde, avec un monopole d'Etat via la SAQ (francophone) et LCBO (anglophone)." DVB est actuellement en pourparlers avec un distributeur canadien.

Si le marché du digestif décline en France, la société de Marcillac compte sur les premiers retours positifs à l'export pour élargir son marché, l'objectif étant de doubler les quantités sur les 5 à 10 ans à venir.

"Nous avons la capacité industrielle d'augmenter la production ; si cela prend, nous boosterons les volumes, explique Dimitri Douence. Dans l'immédiat, on se fait plaisir, DVB ne vit pas de cela. Nous produisons beaucoup de brandy et d'eau de vie en vrac, avec la Fine, notre plaisir est de valoriser jusqu'au bout ce produit qui est le seul spiritueux issu du vin de Bordeaux."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :