Mon Aide immobilière : 600 propriétaires accompagnés dans la vente de leur bien

 |   |  549  mots
Sylvain Gardelle (à gauche) et Frédéric Dupont (à droite) co-gérants de Mon aide immobilière.
Sylvain Gardelle (à gauche) et Frédéric Dupont (à droite) co-gérants de Mon aide immobilière. (Crédits : Mon aide immobilière)
Mon Aide immobilière, société de la métropole bordelaise qui se positionne sur le marché des ventes immobilière entre particuliers, se déploie au niveau national tout en renforçant son implantation en Gironde. Après 4 ans d’existence, elle lance également un nouveau service à destination des acquéreurs.

"Pour vendre un bien immobilier, il y avait deux solutions : s'en occuper seul ou passer par une agence. Nous avons fait le choix de nous positionner entre ces deux marchés. Nous restons dans le domaine de la gestion de biens entre particuliers mais nous le professionnalisons à moindre coût."

Frédéric Dupont a fondé la société Mon Aide immobilière aux côtés de Sylvain Gardelle il y a quatre ans. L'heure est aujourd'hui au bilan :

"Un bilan positif. Plus de 600 propriétaires ont été aidés dans leurs démarches de vente entre particuliers dont 450 en Gironde. Ces résultats nous ont conduits à couvrir de nouveaux secteurs au-delà de la Nouvelle-Aquitaine : la Normandie, le Loiret, le Finistère, la Haute-Garonne, la Drôme, le Vaucluse et la Corse."

Mon Aide immobilière ne devrait pas s'arrêter là. La société souhaite renforcer ses équipes en Gironde, continuer à s'implanter en France notamment dans le Nord, le Nord-Est et la région parisienne où elle n'est pas présente mais aussi dans les pays francophones limitrophes à horizon 2020.

"Nous sommes 6 à travailler au siège de Latresne au sud-est de Bordeaux. A cela il faut ajouter une dizaine de collaborateurs en France. Nous prévoyons de recruter entre 10 et 15 nouveaux commerciaux d'ici la fin de l'année en Gironde. L'objectif est de parvenir à une cinquantaine de commerciaux en tout en France fin 2018 avant d'attaquer le marché à l'international."

Un intermédiaire entre les particuliers

Ces quatre dernières années, Mon Aide immobilière s'est spécialisée dans l'aide aux vendeurs "et non aux acheteurs" précise Frédéric Dupont. La société propose ainsi d'estimer le prix de vente du bien, de mettre en valeur les annonces immobilières avant de les diffuser sur une trentaine de supports et de créer des visites virtuelles notamment.

"Les acheteurs passent forcément dans un premier temps par nous avant d'être mis en relation avec les vendeurs. Nous sommes un intermédiaire mais aussi un filtre."

C'est ce service-là qui est rémunéré. Mon aide immobilière, qui ne facture pas de commission, propose deux formules au choix : un paiement de 1.500 € au moment de la signature du contrat entre l'acheteur et la société, ou un paiement au moment de la vente définitive qui varie entre 2.500 et 5.000 € selon la surface du bien.

"Cette deuxième option coûte plus cher mais reste cela reste moins onéreux que des frais d'agences. Nous atteignons 5.000 € quand le bien est vendu au-delà de 500.000 euros", précise Frédéric Dupont.

Un nouveau service à destination des acquéreurs

Par ailleurs, si jusqu'à présent l'acheteur n'était pas client de la société Mon Aide immobilière, il y a du nouveau en la matière. Une nouvelle marque, DG Mission Immo, destinée à la recherche de biens immobiliers pour les acquéreurs, sera lancé cet été, précisément mi-juillet. Ce sera un site à part. Il est d'ailleurs déjà en ligne. Avec ce nouveau service, changement de modèle également. 2 % de commissions seront prélevés.

La société Mon Aide immobilière, qui n'a pas souhaité dévoiler son chiffre d'affaires, met en avant une croissance de +156 % en 2016. Elle espère faire aussi bien en 2017.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :