Vins : l'essentiel de la croissance assuré par la Chine à l'horizon 2020

 |   |  832  mots
Les Etats-Unis et la  Chine sont les deux grandes entités qui bousculent le marché mondial du vin en devenant les leaders de la consommation, selon l'étude prospective VInexpo/IWSR pour la période 2016-2020.
Les Etats-Unis et la Chine sont les deux grandes entités qui bousculent le marché mondial du vin en devenant les leaders de la consommation, selon l'étude prospective VInexpo/IWSR pour la période 2016-2020. (Crédits : Jean-Bernard Nadeau - Vinexpo)
Du 18 au 21 juin, se tiendra la 19e édition de Vinexpo Bordeaux, salon international des vins et spiritueux, qui dévoile en amont l'étude prospective à 5 ans menée avec le cabinet IWSR. Parmi les tendances : la progression des Etats-Unis et de la Chine qui se positionnent comme leaders de la consommation, l'émergence de nouveaux marchés, la baisse de la consommation des vins tranquilles et la progression des vins effervescents.

La dernière étude prospective Vinexpo/IWSR (1) sur les grandes tendances du marché mondial des vins et spiritueux pour la période 2016-2020 dessine un paysage marqué par un marché mondial en pleine mutation et de nouvelles tendances de consommation. Si la consommation mondiale de vin a légèrement progressé l'an passé, à 267 millions d'hectolitres (+0,4 % sur un an), confirmant la stabilisation du marché depuis la crise économique de 2008, cette relative stabilité cache des transformations profondes dans le secteur.

Les Etats-Unis et la  Chine sont les deux grandes entités qui bousculent le marché mondial du vin en devenant les leaders de la consommation. Selon cette étude prospective, la Chine devrait représenter 71,8 % de la croissance du marché d'importation en volume à l'horizon 2020, tandis que les Etats-Unis affichent une hausse prévisionnelle de +11,9 % en valeur, confirmant sa place de 1er pays consommateur de vin en volume et en valeur.

Les pays d'Asie et les pays d'Amérique de Sud et du Nord stimulent la croissance : la zone Asie-Pacifique affiche une augmentation prévisionnelle de sa consommation de 12,7 % tandis que la consommation du continent américain augmentera de 3,9 % entre 2016 et 2020.

Le Portugal passera devant la France

Le marché européen, de plus en plus contracté, reste le plus important en termes de part de marché et pour la consommation par habitant. La France, qui affiche une baisse prévisionnelle conséquente de 7,5 % d'ici à 2020 pour atteindre 43,63 litres par an et par habitant, sera détrônée de sa position de leader par le Portugal dont la consommation devrait atteindre 49,79l/an/hab. d'ici cinq ans.

De nouveaux marchés vont émerger d'ici à 2020 aux premiers rangs desquels l'Inde avec une croissance prévisionnelle de 49,7 %, la Chine bien sûr (19,5 %) mais également le Mexique (17,5 %) ou l'Afrique du Sud (16,8 %). Il faudra aussi compter sur des pays tels que les Philippines, Taiwan, la Corée du Sud qui affichent une forte croissance.

Cette étude prévoit pour le marché mondial des spiritueux une augmentation de 1,4 % à l'horizon 2020. Les plus grands marchés de spiritueux en volume sont localisés en Asie, avec la Chine (+3 %) et l'Inde (+8,7 %), ainsi qu'aux Etats-Unis (+4,1 %). La région Afrique et Moyen-Orient affichera à l'horizon 2020 la progression prévisionnelle la plus importante (+11,4 %), suivie par la région Asie-Pacifique (+2,58 %), et le continent américain (+1,35 %).

Les spiritueux nationaux arrivent toujours en tête des catégories en croissance entre 2016 et 2020 (+1,7 %). Cependant le bourbon affiche la progression la plus forte avec une perspective à +13,9 % entre 2016 et 2020, ainsi que la tequila (+11 %), le cognac et l'armagnac (+10,8 %), et le scotch (+10,4 %).

La France dans le top 3 des producteurs

La France affiche en 2016 un léger recul dans sa production viticole (- 5 % par rapport à 2015), lié à des épisodes climatiques ; cependant, elle reste dans le trio de tête du classement mondial des pays producteurs, aux côtés de l'Italie et de l'Espagne.
Côté consommation, l'étude prospective Vinexpo/IWSR confirme une tendance à la baisse à l'horizon 2020 : ainsi, en 10 ans, entre 2011 et 2020, la consommation en volume aura diminué de 13 %.

En France, la consommation de vin rouge est toujours largement majoritaire (52 % de parts de marché en 2016) mais avec une tendance à la baisse (-12,47 % à l'horizon 2020). La consommation de vin blanc représente une part de 30,8 % de la consommation de vin en 2016 avec une tendance à la baisse (-4,26 % à l'horizon 2020). Seul le rosé affiche une tendance positive : il détient 17,2 % de part de consommation et une progression de 0,52 % d'ici à 2020.

Dans les 5 ans à venir, la consommation de vin tranquille devrait diminuer de 7 % alors que celles des vins effervescents va augmenter de 4 %.

La consommation de spiritueux français est en légère baisse. Le premier spiritueux consommé en France reste le scotch whisky avec 35 % de part de marché. A noter le succès des whiskies américains dont la consommation devrait augmenter de 19 % d'ici à 2020.

Les nouvelles tendances de consommation dans le monde

Parmi les nouvelles tendances de consommation, l'étude met en avant l'ancrage du rosé dont la consommation augmentera d'ici 2020 de 5,9 %, la plus forte progression par rapport au vin blanc (+1 %) et au vin rouge qui affiche la progression la plus faible (+0,6 %).

Sur un marché mondial du vin en légère baisse l'an dernier (-1,2 % en volume), les vins effervescents ont progressé de 7,1 % en volume et de 2,9 % en valeur (5,2 milliards d'euros). La production totale avoisine désormais les 8 millions d'hectolitres, un quasi-doublement depuis 2005. La France reste largement en tête grâce au champagne, qui pèse 90 % de ses exportations de vins effervescents, elle s'est en revanche fait doubler sur les volumes écoulés à l'étranger. Le prosecco s'affirme comme une tendance phare dans le secteur des vins effervescents, dont il vient dynamiser la croissance avec une évolution de +13,6 % entre 2016 et 2020.

--------------

(1) Pour la 15e année consécutive, Vinexpo a confié au cabinet IWSR (International Wine and Spirit Research) la réalisation de l'étude détaillée sur la consommation mondiale, la production et les échanges internationaux des vins et spiritueux, et l'établissement à cinq ans (2020 pour cette nouvelle étude). Cette étude couvre 28 pays producteurs et 114 marchés de consommation.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :