Numérique : Immersive Lab lance son école d’e-learning

 |   |  787  mots
Le Tanu, test d'agilité numérique, permet au candidat d'évaluer le niveau de ses connaissances.
Le Tanu, test d'agilité numérique, permet au candidat d'évaluer le niveau de ses connaissances. (Crédits : Immersive Lab)
Après avoir mis au point le Tanu, premier test pour permettre aux entreprises de mesurer la culture numérique de leurs salariés, l’agence web Immersive Lab (Oloron-Sainte-Marie) complète son offre avec le lancement d’une plateforme de formation.

Immersive Lab, qui a mis au point en 2015 le Tanu, 1er test de culture numérique, va lancer la semaine prochaine, à l'occasion du salon Solutions RH de Paris, son "Ecole Tanu", une solution LAAS (learning as a service) de formation et d'auto-formation.
Le fruit d'une réflexion que David Castéra, fondateur de l'agence web Immersive Lab à Oloron-Sainte-Marie, a lancée pour ses clients mais aussi pour la transformation numérique de sa propre entreprise. Prestataire de services (conseils en web, application, stratégie numérique) pour tous types de clients, des PME jusqu'aux grands groupes, la société créée en 2003, qui compte aujourd'hui 13 salariés, s'est retrouvée confrontée comme ses clients au délicat sujet de la transformation des entreprises, les agences web étant les premières impactées par le sujet.
La société qui engage ainsi sa propre transformation numérique, échoue à deux reprises. Immersive Lab crée d'abord Amphi-B, qui permet de louer un amphithéâtre virtuel avec des avatars. "Nous avons organisé des conférences jusqu'à 500 personnes, explique David Castéra. Techniquement ça marchait bien, ça nous a coûté en développement mais commercialement, ça a été un flop. C'était trop tôt, nous avons arrêté le service avant de mettre l'entreprise en péril." Deuxième tentative : le mécénat participatif, dans le cadre d'un projet avec Crédit agricole. "Encore un service qui nous échappait", commente David Castéra.

"Le marché est énorme"

La création du Tanu (Test d'agilité numérique) sera la troisième tentative, menée avec le Crédit agricole sur la formation des jeunes embauchés, avec une question : "Comment le numérique va impacter le métier dans les années à venir ?". "Là on a vu que même les jeunes embauchés n'étaient pas conscients de l'impact du numérique." L'idée prend forme sur la base d'une interrogation :

"Est-ce qu'au moment du recrutement, on parle numérique avec les candidats ? Les responsables des ressources humaines n'abordaient pas le sujet car ils n'avaient pas d'outil pour cela. Donc l'idée a été de proposer aux équipes RH du Crédit agricole un test pour mesurer la culture numérique du candidat. Nous avons cherché, nous n'avons rien trouvé, donc nous l'avons fait."

Immersive Lab crée un service à part entière en développement en 2015, sur le marché en janvier 2016. Aujourd'hui 300 entreprises utilisent le Tanu, de la startup qui se lance à l'entreprise du bâtiment qui recrute un commercial : Cegid, LCL, Air France, Crédit agricole par exemple.
Le test peut être utilisé pour les recrutements mais aussi en usage interne pour diagnostiquer la culture numérique des équipes avant de proposer une formation ou pour détecter des ambassadeurs capables de faire du mentorat ou de porter des projets internes de transformation numérique.

"Le marché est énorme, tout notre défi est d'arriver à trouver les bons leviers commerciaux pour le faire connaître."

Doubler le chiffre d'affaires

Le test se présente comme un QCM de 30 minutes, 90 questions sur 5 catégories (internet, informatique, réseaux sociaux, technologie, économie numérique), sur une base de 1.400 questions pour qu'une personne qui tente deux fois le Tanu passe des épreuves différentes. Au-delà de ce tronc commun, la société propose de rajouter des catégories complémentaires (blockchain, e-tourisme) pour permettre aux entreprises de personnaliser leurs tests.
Pour passer son test, le particulier reçoit une invitation par mail, répond aux questions, reçoit son passeport avec le score, son positionnement par rapport aux autres, et pour finir des conseils pour progresser, dernier service proposé par Immersive Lab. La société lance ainsi son "Ecole Tanu", qui donne accès à des ressources d'auto-formation numérique (vidéos, tutoriels, cours en ligne, podcasts...).
Les élèves qui ont passé le Tanu reçoivent une présélection de ressources en fonction de leurs scores dans les différentes catégories et de leur capacité à les faire progresser. Ils peuvent également créer une "whishlist" de formations et d'auto-formations qu'ils peuvent ensuite proposer à leurs employeurs pour validation. En se connectant sur l'école avec leurs identifiants Tanu, les entreprises ont la possibilité d'envisager des formations en groupe afin de minimiser les coûts. Enfin, les entreprises, centres de formation ou établissements d'enseignement qui proposent le Tanu ont la possibilité d'ajouter leurs propres formations à celles déjà présentées dans l'école.

Immersive Lab, qui réalise entre 700 et 1 M€ de chiffre d'affaires selon les années, attend beaucoup de ce nouveau service, notamment pour alléger la dépendance de l'entreprise à son activité historique de prestation de service, l'objectif étant de doubler son chiffre d'affaires.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :