Capgemini et sa filiale Sogeti recrutent 280 personnes à Bordeaux

 |   |  884  mots
Capgemini/Sogeti est en tête du Top 100 du Palmarès des entreprises qui recrutent. Yann Philippe (Capgemini) et Jean-Pierre Albert (Sogeti) ont reçu le 1er prix remis par Virginie Calmels et Cendrine Martinez, lors de la présentation du Palmarès.
Capgemini/Sogeti est en tête du Top 100 du Palmarès des entreprises qui recrutent. Yann Philippe (Capgemini) et Jean-Pierre Albert (Sogeti) ont reçu le 1er prix remis par Virginie Calmels et Cendrine Martinez, lors de la présentation du Palmarès. (Crédits : Appa)
Entreprise de services du numérique, Capgemini et sa filiale Sogeti ont annoncé dans le "Palmarès 2017 des entreprises qui recrutent à Bordeaux et dans son agglomération" leur intention d’embaucher 280 personnes cette année. Le point sur les profils recherchés.

Capgemini, groupe français à dimension internationale qui réalise un chiffre d'affaires de près de 12 milliards d'euros, s'est fixé un objectif 2017 de plus de 3.000 nouveaux collaborateurs, ce qui le place au rang de 10e recruteur national. Avec sa filiale Sogeti, le groupe, 1re ESN (entreprise de services du numérique) en France avec 23.000 collaborateurs, qui fête cette année ses 50 ans, va dépasser les 200.000 collaborateurs dans le monde.

Le groupe compte plus de 1.100 collaborateurs en Nouvelle-Aquitaine, sur ses 5 sites de Canéjan, Pessac et Mérignac, en Gironde, ainsi que Bayonne et Pau dans les Pyrénées-Atlantiques. Plus précisément, sur ces 1.100 personnes, Sogeti en compte 200 sur son site de Canéjan dédié aux services applicatifs, au testing et à la sécurité, 400 à Pessac, spécialisé dans les infrastructures (cloud, data centers, postes de travail, réseaux...) tout comme le site de Pau (100 personnes).

Pour le bassin bordelais, qui rassemble 70 % des collaborateurs du groupe en Nouvelle-Aquitaine, ce sont plus de 280 recrutements qui sont annoncés cette année (dont 140 par Sogeti France), dans le "Palmarès des entreprises qui recrutent à Bordeaux et dans son agglomération".

"Secteur extrêmement concurrentiel"

Profils recherchés : leaders techniques, développeurs WEB Agiles, web designer, principalement sur J2EE et Angular JS, experts big data, profils product owner, architectes solutions et architectes d'entreprise, direction et chefferie de projet, ingénieurs en développement DOTNET et JAVA, testeurs fonctionnels et d'automatisation de test, ingénieurs systèmes et réseaux, ingénieurs et architectes poste de travail et data centers.

Dans un secteur extrêmement concurrentiel, Capgemini et sa filiale Sogeti conduisent une politique de recrutement dynamique axée sur différents modes de sourcing.
Le groupe est ainsi en relation avec des grandes écoles telles que l'Enseirb (Ecole nationale supérieure d'électronique, informatique, télécommunications, mathématique et mécanique de Bordeaux), l'Epsi (Ecole privées des sciences informatiques), 3i Limoges (Institut d'ingénierie informatique), l'université la MIAGE (méthodes informatiques appliquées à la gestion des entreprises), qui lui assurent un flux continu de jeunes diplômés, lesquels constituent 70 % de ses recrutements, les 30 % restant se faisant sur des profils plus expérimentés. Chaque année, 90 % des stagiaires et alternants sont in fine recrutés par le groupe.

"Nous utilisons le dispositif spécifique POE (préparation opérationnelle à l'emploi) avec Pôle emploi pour des gens qui ne sont pas forcément formés à nos métiers. Il s'agit de profils scientifiques qui ne trouvent pas forcément d'emploi dans leur formation initiale et que nous formons à nos métiers", explique Yann Philippe, directeur du site de Capgemini à Bordeaux.

Après deux sessions de POE menées avec 12 personnes à chaque fois, une troisième est en cours de préparation pour le mois de mars. Un dispositif POE qu'a également utilisé Sogeti pour aller chercher ces profils à dominante scientifique et technique qu'elle peut ensuite intégrer (12 recrutements en CDI sur 2016 pour Sogeti via la POE).

Demande croissante dans la transformation numérique

"Notre préoccupation, c'est de trouver les bons candidats à recruter", précise Jean-Pierre Albert, directeur chez Sogeti des activités "Application Testing Sécurité" pour la région Grand Ouest. Nous avons un vivier limité dans la région par rapport aux besoins, c'est un marché de l'emploi assez pénurique en termes de profils. D'où l'intérêt de trouver des solutions complémentaires. Nous avons des équipes qui sourcent aussi beaucoup via les réseaux sociaux professionnelles, les écoles et les bases de données. Les stagiaires sont intégrés à des projets très opérationnels en termes d'innovation, donc les stages que nous proposons sont très intéressants. Cela nous permet de bien les évaluer, et, au final, nous avons un taux d'intégration très fort."

La société est même allée jusqu'à conclure un partenariat avec Uber, baptisé "Uber4Sogeti", qui permet aux candidats venant passer un entretien sur son site d'être véhiculés aux frais de l'entreprise. "C'est une façon aussi de se différencier dans un cadre de marché pénurique, notamment sur des sites comme les nôtres à Canéjan et Pessac qui sont un peu excentrés", précise Katia Melab, responsable ressources humaines de l'entité Canéjan chez Sogeti France.

Si le groupe, qui intervient dans des secteurs d'activités aussi variés que l'industrie des services et du commerce, la santé, les services aux citoyens ou le secteur public, recrute autant, c'est pour faire face à la demande croissante de grands groupes, ETI ou PME pour les accompagner dans leur transformation numérique.

"Nous réalisons des projets d'envergure et innovants en mode Agile. Par exemple, dans le domaine de la santé, nous réalisons des grands programmes pour numériser la coordination des soins sur le territoire et favoriser l'aide et le maintien à domicile, dans le domaine de la viniculture nous travaillons avec nos clients pour apporter le digital jusque dans les processus d'élaboration. Nous développons grâce à notre centre d'innovations des prototypes et des solutions à destination de nos projets ou clients en partenariat avec l'écosystème local", précise Yann Philippe.

Pour candidater :
https://www.fr.capgemini.com/carrieres/trouvez-un-job
https://www.fr.sogeti.com/nos-offres-demploi/

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :