La distillerie DVB relance la Fine Bordeaux

 |   |  438  mots
La distillerie de DVB à Marcillac est équipée d’alambics charentais.
La distillerie de DVB à Marcillac est équipée d’alambics charentais. (Crédits : DVB)
Les Distilleries vinicoles du Blayais, à Marcillac, lancent le 1er mars leur gamme de Fine Bordeaux, qui avait quasiment disparu. Unique spiritueux issu du vignoble bordelais, il fait l’objet depuis 2013 d’une indication géographique protégée.

Les Distilleries vinicoles du Blayais lancent début mars sous le nom Fine d'Aliénor leur propre marque de Fine Bordeaux, spiritueux dont la distribution est aujourd'hui assez confidentielle. Cette eau-de-vie de Bordeaux qui jouissait d'une grande réputation au cours du XIXe siècle avant de connaître un siècle de déclin, est issue de vins blancs de Gironde, produits à partir de cépages communs aux autres spiritueux de la région comme le Cognac ou l'Armagnac : Colombard (Gers), Sémillon, Ugni Blanc (Charente). DVB travaille actuellement avec une dizaine de viticulteurs de Bordeaux.

"C'est le seul spiritueux issu du vignoble bordelais et nous sommes aujourd'hui le seul fabricant, explique Stéphane Douence, responsable du développement commercial de la Fine d'Aliénor. Nous en fabriquons depuis 1974 ; nous en vendions en vrac par exemple à Cadiot-Badie pour ses chocolats. Mais depuis l'obtention de l'indication géographique protégée, construite et validée en 2013 avec Planète Bordeaux (Syndicat des Bordeaux et Bordeaux Supérieur, ndlr), nous avons décidé d'écrire une nouvelle page de cette histoire en segmentant nos produits."

DVB, qui produit déjà de la Fine pour la marque Thompson's, va lancer sa propre gamme autour de trois produits : la Fine 1 an, qui permet une utilisation moins exclusive que la seule dégustation et peut-être utilisée pour les cocktails, présentée comme idéale pour découvrir le monde des spiritueux, vendue autour de 25 €, avec une production de 7.000 bouteilles ; la Fine Napoléon 6 ans, plutôt dédiée à des consommateurs habituels de spiritueux en fin de repas, qui sera disponible d'ici deux ans ; enfin la Fine Hors d'âge, avec 1.000 bouteilles fabriquées à partir de lots que DVB possède depuis 1979, dont le prix n'est pas encore défini.
Un lancement que DVB, qui possède deux sites de production à Martillac (équipé d'alambics charentais) et Villeneuve-de-Blaye, où elle fabrique alcool vinique et brandy avec 34 salariés, prépare depuis un an et demi. L'objectif : une distribution locale dans un premier temps, ciblant principalement les cavistes à Bordeaux et Paris, mais aussi les hôteliers-restaurateurs. DVB, qui a réalisé 6,3 M€ de CA en moyenne sur les trois dernières années, étudie cependant le potentiel de l'export, où la culture des spiritueux est plus développée.

"On n'a pas pour objectif de concurrencer les grandes maisons de Cognac, mais à notre petit niveau on va essayer de faire connaître ce produit."

Le Sirha, Salon international de l'hôtellerie-restauration qui a lieu fin janvier à Lyon, permettra d'apprécier les premières impressions des professionnels sur la Fine d'Aliénor.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :