Forum Santé : le Gipso s'interroge sur le numérique

 |   |  332  mots
L'impression 3D est au programme du 7e Forum santé du Gipso.
L'impression 3D est au programme du 7e Forum santé du Gipso. (Crédits : Inserm/Alphanov. Lescieux, Ludovic/Guillemot, Fabien)
Le 7e Forum santé Nouvelle-Aquitaine, organisé par le Gipso, a choisi de se focaliser sur la prise en charge personnalisée du patient et sur les évolutions numériques, et pose la question : "Les entreprises sauront-elles s'adapter ?", en mettant en débat les freins et accélérateurs de ces évolutions.

Les entreprises sauront-elles s'adapter à la prise en charge personnalisée du patient et à l'évolution numérique ? C'est à cette question qu'a choisi de s'intéresser le Gipso (Groupement des industries pharmaceutiques et de santé du Sud-Ouest) lors de son 7e Forum Santé Nouvelle-Aquitaine organisé avec l'Université de Bordeaux, mardi 6 décembre.

Ce rendez-vous qui réunit tous les deux ans entre 150 et 200 industriels de la santé, acteurs institutionnels et de la recherche publique, propose cette année des présentations de haut niveau sur l'impression 3D, la médecine sur mesure et les TIC appliquées à la santé. Une table-ronde animée par La Tribune permettra de débattre sur les freins et accélérateurs de ces évolutions, en présence de personnalités du monde industriel et universitaire.

"L'industrie pharmaceutique doit se réinventer. Ses anciens schémas ne résistent pas aux enjeux de la mondialisation, de la maîtrise des coûts et de l'innovation, explique Luc Grislain, président du Gipso. Ignorée hier car correspondant à des marchés jugés de niches, la médecine personnalisée est-elle aujourd'hui un gisement d'innovations dont saura tirer parti l'industrie pharmaceutique ? La réalisation de médicament "sur mesure" est-elle compatible avec les exigences industrielles sur le plan de la qualité, du coût et de l'organisation logistique nouvelle à mettre en place ? Quelle sera la position des autorités sanitaires vis-à-vis de ces approches ? La sécurité du malade peut-elle être garantie de la même façon que pour un médicament traditionnel ?".

Autant de questions qui seront au centre de ce Forum, organisé en partenariat avec le Leem (Les entreprises du médicament) et le cluster TIC Santé, et qui sera clôturé par l'intervention du professeur Jean-Didier Vincent, neuropsychiatre et neurobiologiste, de l'Académie des sciences et membre de l'Académie de médecine.

Mardi 6 décembre, de 9 h à 17 h, Espace Agora du Haut-Carré à Talence.
Programme détaillé et inscriptions sur le site du Gipso.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :