Bordeaux : la Grande Poste, pari improbable de l’ex-PDG d’Hellodoc

 |   |  648  mots
L'ex-PDG de Hellodoc - Imagine Editions ouvrira en décembre à Bordeaux, dans ce lieu art déco, un concept culturel et commercial unique en France : la Grande Poste, espace improbable
L'ex-PDG de Hellodoc - Imagine Editions ouvrira en décembre à Bordeaux, dans ce lieu art déco, un concept culturel et commercial unique en France : "la Grande Poste, espace improbable" (Crédits : Pascal Rabiller)
Deux ans après avoir cédé Imagine Editions et son logiciel médical vedette Hellodoc, la Médocaine Marilyne Minault se lance dans un programme immobilier unique au monde. En plein cœur de Bordeaux, dans un site emblématique, elle invente un nouveau lieu culturel… mais pas que.

Elle avait prévenu dès janvier 2014. Quand on lui demandait ce qu'elle allait faire après avoir cédé au groupe allemand CompuGroup, la société qu'elle et son époux Philippe avaient lancée en 1987, à Soulac (Gironde), pour répondre par jeu à la demande d'un médecin en mal de logiciel de gestion de son cabinet, Marilyne Minault prétendait avoir "envie de théâtre, de production de films, de culture..."
On aurait dû se méfier, cette femme fait toujours ce qu'elle dit. En 2009, le groupe Imagine éditions et ses logiciels médicaux et paramédicaux comptaient 60 salariés et réalisaient 4 M€ de chiffre d'affaires. A l'époque, Marilyne Minault, promettait la création d'une quarantaine d'emplois et un doublement de ce CA. Quand elle a vendu Hellodoc, la société comptait 130 collaborateurs et réalisait 10 M€ de chiffre d'affaires annuel...

la grande poste, lieu improbable

En vendant elle n'a pas seulement offert la possibilité à l'acheteur CompuGroup de devenir leader national du marché français, elle s'est surtout donné les moyens de se lancer dans une nouvelle vie, et à presque 60 ans, d'aller au bout d'un nouveau challenge.
Bordeaux sera le théâtre de ce challenge. Rue du Palais Galien, à 20 m à peine de la place Gambetta, elle est devenue propriétaire d'un lieu mythique : la Grand Poste. Bâtiment créé dans les années 1920, le site a été la Grande Poste de Bordeaux avant qu'elle ne s'installe, dans les années 90, à Mériadeck. Après avoir abrité des agences de publicité et de communication, ce bâtiment classé de 1.000 m2 chapeauté par une impressionnante coupole art déco est en passe de devenir un lieu... improbable.
C'est le qualificatif choisi par Marilyne Minault et ses cinq fils, tous embarqués, en fonction de leurs spécialités et compétences, pour servir de slogan à leur projet commun baptisé : La Grande Poste - espace improbable.

Complexe culturel et commercial unique

Dans 245 jours, ce qui est aujourd'hui un chantier sera devenu un complexe unique en France. Un site mêlant en un même lieu, salle de spectacle de 600 places (debout), un restaurant de 200 couverts, un bar, des salons, le tout surplombé d'une coursive accueillant une dizaine d'échoppes qui accueilleront, pour quinze jours ou pour six mois, des jeunes de tous horizons, vêtements, bijoux, arts plastiques...
Marilyne Minault veut que dans 245 jours les visiteurs ressentent, à partir du trottoir de l'entrée, un effet "Whaouh".
C'est l'architecte bordelais Jean-Louis Valadié qui est chargé de provoquer cet effet "qui sera progressif en fonction de la progression  du visiteur, du trottoir en passant par le hall, puis la billetterie pour finir dans ce lieu ouvert à tous, de 9 h à minuit du mardi au samedi" précise Marilyne Minault pour qui "le site lui-même sera un spectacle, et un hommage au spectacle avec de nouvelles propositions chaque jour".
En attendant l'inauguration du lieu pour lequel elle reste très discrète quant à l'investissement nécessaire à l'achat et aux travaux, tout juste concède-t-elle qu'elle "ne s'est pas mise en danger financièrement", Marilyne Minault ne pouvait pas rester sans challenge.

la grande poste

Derrière les panneaux, la nouvelle promesse de Marilyne Minault

Une boutique en guise de tour de chauffe bordelais

Elle qui, au plus fort de l'aventure Imagine Editions, s'était lancée avec succès dans le commerce de l'optique, a redémarré une nouvelle aventure entrepreneuriale avec l'ouverture, il y a un an, 12 place Gambetta, d'un magasin de créateurs, un véritable concept store : Lysandra. Cette boutique, qui commercialise beaucoup de pièces uniques, vêtements, accessoires... constitue un tour de chauffe pour la médocaine qui veut aussi se construire une notoriété nouvelle dans la capitale régionale.
Se faire connaitre pour pouvoir mieux bousculer les habitudes culturelles et commerciales.
"Nous allons marquer les esprits dès l'ouverture", promet-elle.
Et cette femme tient toujours ses promesses...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/11/2016 à 11:05 :
Bravo !!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :