Taxi Live : l'appli bordelaise qui arme les pros contre UberPop

 |   |  397  mots
Taxi Live : quelque 300 chauffeurs et 700 clients une semaine après son lancement.
Taxi Live : quelque 300 chauffeurs et 700 clients une semaine après son lancement. (Crédits : Pascal Rabiller)
Le Bordelais Lionel Vagnot a créé l'appli Taxi Live qui met directement en relation en temps réel les clients avec les taxis présents dans leur secteur au moment où ils en ont besoin. Une réponse à UberPop lancée le 2 juillet et qui enregistre des dizaines de nouveaux chauffeurs chaque jour.

Ce soir, l'appli Taxi Live comptera 300 chauffeurs et quelque 700 clients. Lancée le 2 juillet, elle enregistre désormais entre 50 et 100 nouveaux professionnels chaque jour. Deux applis Taxi Live (Apple et Android) sont destinées aux utilisateurs, deux autres aux professionnels (Taxi Live Pro). L'application, qui géolocalise les taxis disponibles dans un quartier, met directement en relation le client avec le chauffeur de son choix.

La crise UberPop étant passée par là, les taxis ont pris conscience de tout ce que les clients leur reprochaient : des chauffeurs peu aimables, difficiles à trouver quand on en a besoin, qui ne sont pas équipés de terminal bancaire, qui prennent des libertés avec les parcours, qui arrivent avec un compteur qui a déjà commencé à chauffer avant même que le client ne soit monté dans le véhicule...  Les professionnels ont pris conscience de la nécessité de redorer leur image... et de revoir leur sens du service.

Le client pourra noter le taxi

Taxi Live en a créé des fonctionnalités qui devraient assurer son futur succès. "J'ai créé cette appli avec un chauffeur de taxi à Macau et Parempuyre, Eric Roulière-Laumonier. J'ai beaucoup collaboré avec les taxis pour qu'ils aient un outil technologique qui apporte plus de services qu'UberPop car dans ce conflit, ils n'étaient pas armés pour se battre."
L'appli propose de montrer le chemin le plus court et le plus rapide vers la destination du client. "Il s'agit de le rassurer, surtout celui qui est dans une ville qu'il ne connaît pas, précise Lionel Vagnot. Par ailleurs, on exige que nos utilisateurs soient équipés d'un terminal de paiement."

L'appli a également eu le souci de résoudre les frais d'approche des taxis, souvent élevés même s'ils sont strictement encadrés et qui choquent le client quand il voit s'afficher 10 à 20 € sur une voiture qui vient d'arriver. "Notre service résout cette problématique : nous prenons un montant de 1 à 2 € sur la course, quelque soit sa durée ou son montant. Il n'y a pas d'abonnement ni de frais d'inscription pour le taxi."
Taxi Live propose également d'évaluer le service : "Il est important que nos taxis affiliés apportent un service qualitatif." A défaut, le modérateur de l'application, qui contactera le taxi mal noté, pourra décider de le bannir de sa liste de professionnels.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/07/2015 à 11:17 :
Bonjour et bravo pour cette initiative qui montre que les gens sérieux et soucieux pour les taxis existe et sans violence je vous encourage à généraliser l'application à toute la France
a écrit le 15/07/2015 à 23:23 :
il en aura fallut du temps pour que cette profession se bouge enfin le c.. et remette enfin le client au centre de ses préoccupation... voila ce qu'est un monopole organisé : une catastrophe pour le progrès : en cela la France n'a pas retenu la leçon avec France Telecom et maintenant Areva qui vend des réacteurs dangereux, avec en plus un problème de mauvaise gestion... C'est dommage qu'il faille plusieurs coup de pied au c... pour que les choses changent. Enfin, vaut mieux tard que jamais. Mais comme le législateur pense plus à sa réélection qu'au bien être général, on aboutit à des non sens.
a écrit le 10/07/2015 à 13:18 :
Bonour et bravo à tous les taxis bordelais qui font preuve de modernité et à tout ceux qui rétorquent le contraire, que les taxis sont des rétrograder. voilà la preuve est faite du contraire ! encore une fois bravo
a écrit le 10/07/2015 à 10:19 :
Enfin ! Ils ce mette à l'air du temps ! Reste la poste et bien d'autres services, pour exple la plupart des courriers sont électroniques maintenant, le monde dans lequel nous vivons change !
a écrit le 10/07/2015 à 1:04 :
Ça existe depuis la nuit des temps...
Ityz taxi,taxi.fr,taxiloc...ect.
La sphère médiatique ne s'y intéresse qu' à présent.
La problématique réside dans la taille critique sinon pas de clients.
a écrit le 09/07/2015 à 19:36 :
Enfin ... bravo ! C'est exactement ça qu'il faut faire. Améliorer le service au lieu d'agresser les gens.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :