Dax : Helileo bosse sur la "boîte noire" des drones

 |   |  535  mots
Bernard Panefieu et Helileo se positionnent sur tous les marchés, civils et militaires, interessés par ses solutions de géolocalisation fine
Bernard Panefieu et Helileo se positionnent sur tous les marchés, civils et militaires, interessés par ses solutions de géolocalisation fine (Crédits : Pulseo)
La société dacquoise, qui expose au Sofins en ce moment parce qu’elle estime pouvoir proposer ses services liés à la géolocalisation aux forces spéciales, a réalisé un investissement qui lui ouvre les portes de la fabrication de ses prototypes dont certains se positionnent comme de potentielles futures "boîtes noires" pour drones.

Membre du cluster Topos, créé en 2006 à l'initiative du Conseil régional d'Aquitaine et regroupant les sociétés pouvant bénéficier des retombées économiques et scientifiques du programme européen Galileo ("GPS" européen), Helileo est une société spécialisée dans la géolocalisation basée à Dax dans l'hôtel d'entreprises Pulseo.

Cette PME de 12 personnes vient de réaliser un investissement conséquent eu égard à sa taille et à son CA qui plafonne aux alentours du million d'euros.

"Grâce à l'aide de BNP Paribas, de Bpifrance et du Conseil général des Landes, nous avons pu réaliser cet investissement qui nous dote d'un outil capital pour la réalisation de nos prototypes de cartes électroniques dotées de systèmes de géolocalisation. Cet investissement, unique en Aquitaine, nous permet de réaliser une nouvelle gamme de produits. Après la gamme de boîtiers GPS Navigeo Pro, Navigeo Mini, nous abordons une nouvelle étape de la miniaturisation et de la précision de notre boîtier GPS en travaillant sur une gamme "Micro" qui fait de nous aussi un prestataire potentiel pour tous les acteurs souhaitant prototyper leurs cartes électroniques" explique Bernard Panefieu, qui a créé cette société en 2008.

"Boîte noire" pour drone et "chasseur" d'interférences

"Cette chaîne de prototypage réduit considérablement le délai de mise en production du fruit de notre R&D" ajoute cet ancien de la DGA qui est comme un poisson dans l'eau dans l'environnement du Sofins, salon organisé par Territoires & Co et l'association Le Cercle de l'Arbalette, qui est consacré aux matériels et équipements dévolus aux forces spéciales du monde entier.

"En temps qu'ancien de la DGA, j'ai toujours inscrit ma société dans la recherche de standards de qualité propres à ceux de la Défense. Même si au départ, nous nous adressions uniquement au marché civil, nous avons dès l'origine de nos travaux sur la géolocalisation adopté des process, une recherche de précision, qui fait de nous un fournisseur potentiel de solutions de géolocalisation aux standards adaptés aux exigences légitime des forces armées."

Parmi les exemples de solutions "Helileo" proposées sur le Sofins, on peut citer un boîtier de la taille d'un ongle capable de devenir une véritable "boîte noire" pour drone.

"Quand on sait l'importance du suivi des drones, notamment depuis les affaires de vols suspects de ces derniers mois, ce type d'équipement devrait très vite s'imposer" prophétise Bernard Panefieu.

Sa société présente aussi un dispositif issu du programme NIDS (National Interférences Detection System), de lutte contre les interférences qui associe Helileo aux sociétés aquitaines 2MoRO solutions et Telerad.

"Nous sommes en mesure, en positionnant les balises mises au point à des endroits stratégiques, de cartographier précisément la "pollution" électromagnétique sur de très grandes zones géographiques."

Quand on sait toute l'importance des communications, solutions de guidage et géolocalisation, on comprend que ce "chasseur d'interférences électromagnétiques" peut se révéler porteur d'espoirs pour de nombreuses applications civiles et militaires.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :