Kedge BS met 200 M€ pour son plan à 5 ans

 |   |  471  mots
François Pierson, président du conseil d'administration de Kedge Business school, etThomas Froelicher, directeur général de Kedge BS
François Pierson, président du conseil d'administration de Kedge Business school, etThomas Froelicher, directeur général de Kedge BS (Crédits : DR)
Kedge Business school, dont le siège est à Bordeaux, a présenté hier à Paris ses orientations stratégiques pour les cinq prochaines années. Cinq ans, et cinq axes stratégiques retenus pour guider sa croissance.

C'était clairement un symbole d'ambition : Kedge Business school avait choisi son tout nouveau campus Business club, ouvert dans le IXe arrondissement de Paris, pour présenter hier ses orientations stratégiques à l'horizon 2020. Un plan à cinq ans doté d'un budget d'investissement de 200 millions d'euros, après une année 2014 qui a vu arriver une nouvelle équipe de direction avec notamment un nouveau DG, Thomas Froelicher, et un nouveau directeur des ressources humaines.

Parallèlement, Kedge a progressé dans les classements et figure désormais à la 29e place (+3) des écoles de commerce européennes dans le classement 2014 du Financial Times. Son Executive MBA a lui grimpé de 16 places pour pointer au 27e rang mondial. L'école est aujourd'hui présente à Bordeaux, Marseille, Paris et Toulon, en Chine (Suzhou, Shanghai) et s'est associée avec 4 autres campus à Avignon, Bastia, Bayonne, et Dakar. Elle accueille 12.000 étudiants et 181 professeurs permanents.

La ligne de conduite fixée par François Pierson, président du conseil d'administration, est limpide : intégrer dès que possible le top 15 des business schools européennes. Une feuille de route "ambitieuse mais cohérente avec les moyens engagés", affirme ce dernier.

"D'ici 2020, Kedge Business school doit être encore plus connectée à son environnement aussi bien en France qu'à l'international, à travers notamment la digitalisation des formations, le renforcement de ses partenariats internationaux et l'établissement de liens plus étroits avec les entreprises, comme le prouve d'ailleurs notre nouvelle implantation au cœur de la capitale."

Cinq axes stratégiques ont été retenus :

  • "Repenser le modèle économique pour tenir une croissance profitable". L'école entend notamment "mobiliser de nouveaux leviers de croissance en capitalisant sur sa présence et ses investissements à l'international, renforçant les formations exécutives et développant la levée de fonds auprès des entreprises partenaires et du réseau d'anciens".

  • "Digitaliser les programmes des formations initiales et les rendre plus compétitifs à l'échelle internationale en visant une hausse qualitative de 20 % des effectifs". Ce qui passera par le développement d'une plateforme de cours à distance et des "campus intelligents" intégrant plusieurs dispositifs de création d'entreprises.

  • "Doubler le nombre d'étudiants à l'international sur un axe Asie - Europe". Les partenariats déjà développés avec plusieurs acteurs locaux seront complétés avec de nouveaux liens liant Kedge BS au Vietnam, au Japon ou en Australie.

  • "Renforcer la légitimité de l'école à former des dirigeants pour atteindre 30 M€ de CA", avec de nouvelles spécialisations.

  • "Intégrer le top 3 des business schools européennes investies dans la responsabilité sociale des entreprises". Un axe qui se traduira notamment par un "Kedge Access programme" destiné "aux profils à hauts potentiels issus de milieux modestes" qui bénéficieront annuellement, dès 2015, d'une enveloppe globale de 1 M€ sous formes de bourses, job étudiants et exonérations.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :