Trophée finance et gestion de la DFCG : et la lauréate est...

 |   |  439  mots
Martin Bouygues a remis le Trophée finance et gestion à Anne-Laure Merillou (groupe Valade)
Martin Bouygues a remis le Trophée finance et gestion à Anne-Laure Merillou (groupe Valade) (Crédits : Agence Appa)
Hier soir se tenait, dans un Palais des congrès de Bordeaux comble, la soirée de gala annuelle de la DFCG Aquitaine Charentes. Un peu plus tôt, trois directeurs et contrôleurs de gestion avaient été auditionnés par un jury présidé par Martin Bouygues, PDG du groupe Bouygues. Le Trophée finance et gestion a été décerné par la suite.

Association regroupant plus de 200 personnes, réunissant des contrôleurs de gestion et des directeurs financiers autour de rencontres et conférences régulières, l'antenne Aquitaine Charentes de la DFCG organise chaque année le Trophée finance et gestion. L'occasion de mettre en valeur des parcours originaux, brillants d'une profession pas toujours très bien considérée, comme l'a rappelé le président de la DFCG Aquitaine Charentes, Marc-Henri Boucher.

Cette année, Martin Bouygues avait accepté le rôle de président du jury. Sur scène, le patron du groupe Bouygues a évoqué tour à tour plusieurs sujets, entre son attachement au terroir girondin et la restructuration de Bouygues Telecom. Autre invité remarqué sur scène lors de cette soirée dont La Tribune - Objectif Aquitaine était partenaire, l'ex-rugbyman Lisandro Arbizu. L'ancien capitaine des Pumas, 1er expatrié argentin dans le championnat de France et qui connaît la région par cœur, a évoqué quelques clés glanées au cours de son parcours : comment lutter contre l'adversité, mener ses hommes au combat...

Trois nominés étaient sur les rangs pour recevoir le Trophée, 11e du nom. La lauréate 2014 est Anne-Laure Merillou, directrice des affaires financières et des ressources humaines du Groupe Valade (Luberzac, 19). Productrice de compotes et confitures, la société a réalisé en 2013 un chiffre d'affaires de 82 M€ et emploie 250 personnes dans ses trois usines en Corrèze, dans la Drôme et en Italie. Âgée de 38 ans, Anne-Laure Merillou, ancienne auditrice chez KPMG, a expliqué comment elle s'est impliquée dans la transformation de la PME en entreprise de taille intermédiaire (ETI), alors qu'à son arrivée le contrôle de gestion n'existait pas.

Les deux autres nominés sont :

- Arthur Ciran, contrôleur de gestion du groupe Colisée Patrimoine (Bordeaux). Titulaire d'un master de l'Inseec, il a été embauché par l'entreprise à l'issue de son stage de fin d'études. Colisée Patrimoine gère 50 établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), soit 3.500 lits, avec 2.200 salariés. La société a réalisé un CA de 170 M€ en 2013, en hausse de 70 % en cinq ans.

- Paul Michalet, directeur financier, stratégie et business développement de Fermentalg (Libourne).
Après avoir piloté plusieurs levées de fonds, il a intégré la startup de biotechnologies, propriétaire de 25 brevets, après avoir œuvré comme consultant au moment de la négociation d'une joint-venture avec Sofiprotéol. Il a notamment travaillé sur l'introduction en bourse de Fermentalg sur le marché Enternext. Une opération qui a permis de lever 40,4 M€.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :