Seguin Moreau investit 1,1 M€ dans une nouvelle chaudière

 |   |  321  mots
Seguin Moreau est une tonnellerie leader à l'international.
Seguin Moreau est une tonnellerie leader à l'international. (Crédits : Reuters)
La tonnellerie charentaise, créée pour le cognac puis diversifiée avec succès dans les vins, réinvestit dans une chaudière biomasse avec l’aide du Feder et de l’Ademe.

Le tonnelier Seguin Moreau, à Merpins (Charente), qui a reçu le prix Equipementier lors de la dernière édition de La Tribune Wine's Forum, à Bordeaux, boucle un investissement de 1,1 M€ pour remplacer la chaudière biomasse de son site de Cognac par un modèle plus puissant et mieux adapté à ses besoins. La direction de l'entreprise rappelle qu'en 2005 Seguin Moreau a été la première tonnellerie certifiée PEFC, qui garantit que le bois utilisé provient d'une forêt gérée de façon durable.

"La mise en place de la nouvelle chaudière biomasse représente un investissement important pour Seguin Moreau. Il répond à un triple objectif : améliorer les conditions de travail de nos équipes, se doter d'un outil dimensionné pour les futures extensions du site et contribuer à préserver l'environnement", éclaire Paul-Emmanuel Sidelsky, directeur de production à Seguin Moreau.

Un rendement à plus de 91 %

Cette tonnellerie exemplaire pour l'importance et l'étendue de ses travaux en recherche et développement, menés depuis des lustres d'abord avec la faculté d'œnologie de Bordeaux puis avec l'Institut supérieur de la vigne et du vin (ISVV), a construit sa propre filière intégrée.

"En tant que producteurs de barriques en chêne, poursuit ainsi Paul-Emmanuel Sidelsky, nous bénéficions de sous-produits issus de l'usinage d'une qualité exceptionnelle. Les rendements atteints par la chaudière dépassent les 91 %. Grâce à l'aide du Feder (Fonds européen de développement régional -NDLR) et de l'Ademe (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie), nous avons pu faire les meilleurs choix techniques afin de baisser drastiquement nos émissions de poussières, bien au-delà de que nous impose aujourd'hui la réglementation".

Seguin Moreau, dirigé par Nicolas Mähler-Besse, est une filiale du groupe Oeno. En 2016 la société a réalisé un chiffre d'affaires de 70,5 M€ avec 240 salariés, pour une production de 80.000 fûts.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :