Vinexpo change de date et vise les services

 |   |  741  mots
Plus de 2.300 exposants sur plus de 60.000 m2 d'exposition
Plus de 2.300 exposants sur plus de 60.000 m2 d'exposition (Crédits : Jean-Bernard Nadeau - Vinexpo)
Vinexpo Bordeaux, salon professionnel leader dans le monde des vins et spiritueux, négocie un virage historique en se transformant graduellement en entreprise de services. Frappé par la canicule de cette fin de printemps, Vinexpo va changer de date et abandonner un mois de juin définitivement trop chaud.

Guillaume Deglise, directeur général de Vinexpo, l'a annoncé lors de la conférence de presse de clôture ce mercredi matin : Vinexpo Bordeaux n'aura plus lieu en juin. Parce que la canicule de cette fin de printemps 2017 a partiellement plombé une manifestation qui a par ailleurs connu un franc succès et qui entame un nouveau virage axé sur le service. "Malgré des conditions climatiques extrêmes, la climatisation du salon a tenu. Mais nous avons un problème de date : nous allons devoir la changer", a ainsi annoncé le directeur général.

Avant d'égrener plusieurs problèmes rencontrés cette année : l'accès au site, avec des pannes de tram dues à la chaleur et des cadencements insuffisants, puis la canicule, qui a perturbé les dégustations et "les bons moments dans les restaurants". Il suffisait de sortir entre 13 et 14 heures du Hall 1 du Parc des expositions, un espace de 50.400 m2 entièrement climatisé et occupé par le salon Vinexpo, à la recherche d'un sandwich ou d'un repas à prendre dans l'une des tentes ouvertes plantées le long du lac de Bordeaux, pour comprendre. C'est dans une chaleur étouffante que des files de clients de cinq à six mètres attendaient devant chaque tente de pouvoir s'asseoir puis de manger...

Vinexpo, nouvelle entreprise de services

Trouver un sandwich à l'intérieur, au frais, n'était pas impossible, mais assez difficile. Le directeur général a expliqué que les décisions seraient prises rapidement, tout en indiquant que la date de Vinexpo ne glisserait pas vers l'automne, en deuxième partie d'année, parce que c'est mauvais pour le business. Reste probablement une fenêtre de tir au mois de mai, parce qu'il ne faudrait pas non plus que les conditions climatiques soient trop instables. Cette édition de Vinexpo n'en reste pas moins un succès a souligné Guillaume Deglise.

"Le salon ne finira que ce mercredi soir mais nous avons déjà de très bons retours de la part des exposants et des acheteurs. Notre premier engagement c'est le business et nous avons organisé plus de 200 rendez-vous en "One to One meeting". Ce n'est que le début pour Vinexpo de proposer des services et aider nos exposants à trouver de nouveaux débouchés", a confirmé le directeur général, confirmant le virage du salon.


L'accord avec Alibaba, "un événement historique"

"Lors de cette édition Vinexpo a reçu des professionnels du vin et des spiritueux de plus de 150 nationalités. Avec en tête la France, devant la Chine et les Etats-Unis. Le grand export nous tient à cœur et nous avons beaucoup bougé cette année en Asie et en Amérique du nord pour mobiliser les acheteurs. Nous avons eu de bonnes réponses en Chine et aux Etats-Unis, qui sont des marchés en pleine croissance. Les pays mûrs, en Europe, continuent de décliner", a tranché Guillaume Deglise après avoir rappelé l'importance mondiale des marchés vins et spiritueux européens.

Le DG a ensuite souligné le succès "au-delà de nos attentes" des nouveautés hébergées dans le Hall 3 (12.000 m2), le nouvel espace de jeu de Vinexpo, à commencer par l'espace WOW, voué aux vins bios. Autre sujet de satisfaction pour les dirigeants de Vinexpo : l'innovation marketing.

"Nos nouvelles offres commerciales avec des stands de 6 m2 ont trouvé leur public. Nous avons commercialisé plus de 70 stands de cette taille. Nous avons ainsi réussi à construire une toute nouvelle offre, qui permet de venir à Vinexpo à partir de 3.300 euros, sur des stands tout équipés", s'est réjoui Guillaume Deglise.

Avant de qualifier d'événement historique l'accord signé par Vinexpo avec Tmall, filiale d'Alibaba, le géant chinois de la vente par correspondance en ligne.

Lire aussi : Vinexpo s'allie à Alibaba pour assurer ses positions en Chine

"Vinexpo a été choisi par Alibaba ce qui va nous donner plus de visibilité en Chine. Ils organisent un Wine Festival une fois par an et nous allons en parler. Vinexpo n'est pas seulement un salon, c'est un acteur de la filière des vins et spiritueux", a-t-il résumé.

Vinexpo est une marque qui s'exprime ailleurs qu'à Bordeaux et Vinexpo Hongkong, qui fêtera ses 20 ans en 2018, est le plus important salon des vins et spiritueux en Asie, a précisé le patron opérationnel, avant de souligner qu'avec 30.000 visiteurs par jour (pendant quatre jours) Vinexpo est une petite ville.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :