Vinexpo Bordeaux 2017 : "Who’s that guy ? "

 |   |  544  mots
Patrick Seguin, Alain Juppé, Jacques Mézard et Guillaume Deglise, ce matin lors de l'inauguration de Vinexpo à Bordeaux
Patrick Seguin, Alain Juppé, Jacques Mézard et Guillaume Deglise, ce matin lors de l'inauguration de Vinexpo à Bordeaux (Crédits : Appa)
Vinexpo a vibré ce lundi matin, jour de son inauguration, au rythme des nouveautés car en plus de Jacques Mézard, un ministre de l’Agriculture pas encore très connu, les nouvelles élues girondines de La République En Marche étaient également de la partie. Bien décidées à se faire connaître.

La dernière édition de Vinexpo Bordeaux, qui a ouvert ses portes hier dimanche et les refermera le 21 juin, a pris sa vitesse de croisière ce lundi matin avec l'inauguration officielle de la manifestation par le nouveau ministre (PRG) de l'Agriculture et de l'Alimentation Jacques Mézard, qui était en particulier accompagné par le maire (LR) de Bordeaux et président de Bordeaux Métropole, Alain Juppé, Guillaume Deglise, directeur général de Vinexpo, et par le président de la CCI Bordeaux Gironde, Patrick Seguin. Ex-Sénateur du Cantal (élu en 2008, il vient d'abandonner son mandat pour entrer au gouvernement), Jacques Mézard n'est pas un débutant en politique. Mais l'ex-sénateur du Cantal, âgé de près de 70 ans, a pris un vrai coup de jeune avec sa nouvelle fonction de ministre, qui le met bien plus qu'auparavant dans la lumière.

La question adressée spontanément par un commercial du stand de l'Argentine au passage du cortège officiel, "Who's that guy ?" (Qui c'est ce gars ?) résumait à elle seule la curiosité ambiante. Une curiosité qui ne limitait pas au ministre puisque de nombreuses nouvelles députées girondines de La République En Marche, à commencer par Bérangère Couillard, Dominique David, Christelle Dubos, Véronique Hammerer ou Sophie Mette étaient de la partie.

La filière bio à la hausse

"Oui c'est mon premier grand bain", confirmait ainsi Véronique Hammerer, sortie gagnante hier soir de son duel de la 11e circonscription, dans le Blayais, contre Edwige Diaz (FN). Et la nouvelle élue n'a pas ménagé sa peine pour aller à la rencontre des représentants du monde politique, économique et plus strictement viticole.

"Je noue mes premiers contacts. Le rôle de la viticulture est très important dans l'économie de la 11e circonscription. Avec la centrale nucléaire du Blayais il fait vivre le territoire. Les viticulteurs font face à plusieurs problématiques, comme le gel, qui a violemment frappé le vignoble, mais aussi le poids des charges administratives. Un problème que nous comptons bien régler", a souligné la nouvelle élue.

Le préfet de la Gironde et de la région Nouvelle-Aquitaine, Pierre Dartout, était bien entendu présent et ne s'est pas contenté de serrer des mains. A la fin de son parcours inaugural le ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation a pu souffler un peu, et il semble bien que le préfet ait alors fait ce qu'il fallait pour que les nouvelles élues LREM puissent rencontrer le ministre.

Puis Jacques Mézard s'est rendu sur le stand Wow (World of organic wines), dédié aux vins bio.

"Vinexpo est un salon important en France et en Europe. Je suis là parce que le gouvernement veut dire son soutien à cette manifestation et au développement de la filière agricole", a-t-il notamment déclaré, avant de relever "la forte volonté que l'on constate ici de développer une filière bio internationale".

Avec 2.300 exposants venus de 40 pays, Vinexpo Bordeaux reste la manifestation internationale de référence pour le vin et les spiritueux. L'importance des stands d'Espagne, pays à l'honneur cette année, mais aussi d'Italie, d'Argentine, du Japon ou de Californie pourrait suffire à le rappeler s'il en était besoin.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :