Yooji en passe de lever 5 M€

 |   |  367  mots
Philippe Briffault et Frédéric Ventre, cofondateurs de la marque Yooji
Philippe Briffault et Frédéric Ventre, cofondateurs de la marque Yooji (Crédits : DR)
Yooji lève actuellement 5 M€ en fonds propres et ouvre son tour de table. L'opération devrait se conclure dans les prochaines semaines. Les aliments infantiles de la jeune entreprise, installée à Bordeaux et à l'Agropole d'Agen, sont désormais référencés dans toutes les enseignes de la grande distribution française.

Pépite innovante du marché de l'alimentation infantile, Yooji a débuté en mettant sur le marché des purées de légumes bio surgelées conditionnées de manière originale et pratique en petits galets, garnissant des poches souples. La gamme s'est progressivement élargie avec des portions de viande et de poisson. Le dernier SIAL, le salon de l'innovation agroalimentaire, lui a permis de présenter plusieurs innovations qui arriveront dans les rayons dans les prochains mois, notamment des bâtonnets surgelés de purée à manger avec les doigts dès 12 mois, au 2e trimestre.

Fondée en 2012 par Frédéric Ventre, papa de 4 enfants, avec Philippe Briffault, la marque Yooji se partage maintenant entre l'écosystème Darwin à Bordeaux, où sont installées les fonctions supports, et son site de production à l'Agropole d'Agen, dans le Lot-et-Garonne. En quelques années, elle a réussi à se faire une place aux côtés des leaders de l'alimentation infantile que sont Danone, Nestlé...

"La gamme est aujourd'hui commercialisée dans plus de 360 points de vente et de retrait (dont tous les Chronodrive), mais aussi online chez Houra, Ooshop et Toupargel... Ce nombre augmente très vite et notre chiffre d'affaires décolle : nous constatons depuis la mi-2016 une multiplication de nos ventes par 2 voire 3 par rapport au même mois de l'année précédente."

"Aller plus vite et plus loin"

Employant 35 salariés, Yooji affiche une croissance très rapide. Rapide comme l'opération qu'elle a lancée en fin d'année dernière, qui devrait s'achever dans quelques semaines avec 5 M€ en fonds propres levés et l'arrivée d'un ou de plusieurs nouveaux acteurs à son tour de table, aux côtés de la holding Caravelle, de Capagro Innovation et des fonds régionaux gérés par Aquiti Gestion.

"Cette opération va nous donner les moyens d'aller plus vite et plus loin, indique Frédéric Ventre. Nous allons pouvoir recruter et "senioriser" certaines fonctions clés, notamment au marketing, et commencer à développer l'export."

Il s'agira de la 3e levée de fonds de l'entreprise, qui a déjà levé 1,5 M€ en mars 2014, puis 3,5 M€ en juillet 2015.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :