Canard gras, GT Dauga rachète le Gersois GMSM

 |   |  511  mots
Les nouvelles normes de biosécurité vont-elles permettre d'enrayer l'épidémie de grippe aviaire qui s'annonce ?
Les nouvelles normes de biosécurité vont-elles permettre d'enrayer l'épidémie de grippe aviaire qui s'annonce ? (Crédits : © Regis Duvignau / Reuters)
GT Dauga, filiale minoritaire du groupe girondin GT, accroît son investissement dans le transport de canards gras avec la prise de contrôle de la société GMSM.

Presqu'une année jour pour jour après son entrée au capital de Dauga, entreprise de transport de canards gras, à Hagetmau (Landes), le 31 décembre 2015, GT location (groupe GT), à Bassens (Gironde), annonce une nouvelle prise de participation dans le même secteur. L'entrée minoritaire de GT Location (spécialisée dans l'externalisation de véhicules avec chauffeurs) au capital de Dauga, à hauteur de 49 %, s'est traduite début 2016 par la création de la coentreprise GT Dauga.

"Nous sommes entrés au capital de Dauga juste au début de l'épidémie de grippe aviaire : c'est ce qui s'appelle avoir du nez" s'était amusé en mai dernier Michel Sarrat en présentant le bilan 2015 du groupe GT, qu'il codirige avec son frère Eric.

La crise aviaire a depuis fait son office, frappant durement les grands groupes coopératifs que sont Euralis, à Pau, et Maïsadour, à Haut-Mauco (Landes). Avec cet épisode de grippe aviaire de nouvelles règles de sécurité biologique se sont imposées dans les élevages du Sud-Ouest et l'amorce d'une nouvelle épidémie, qui semble se confirmer, devrait montrer leur degré d'efficacité. C'est dans ce contexte troublé que la coentreprise GT Dauga vient d'annoncer le rachat de la société gersoise GMSM (0,9 M€ de CA une quinzaine de salariés), à Barcelonne-du-Gers, spécialisée dans le transport de canards prêts-à-gaver.

Les abattoirs d'Euralis et Maïsadour

"Le secteur avicole est fortement fragilisé par l'épizootie aviaire qui a provoqué en 2016 un arrêt total de la production et donc du transport pendant trois mois, et qui se renouvelle actuellement. Mais l'entreprise ne veut pas subir sans agir. Elle entend participer avec tous les acteurs de la filière (les éleveurs, les industriels, les autorités publiques, etc.) à la mise en place de solutions de transport et lavage répondant à des normes de biosécurité plus élevées" explique notamment la direction de cette entreprise (25 véhicules pour une trentaine de salariés et 2,2 M€ de CA) dirigée par Karine et Dominque Destribos.

Fondée par la famille Glockeisen cette entreprise gersoise travaille principalement pour la marque Délice d'Auzan, propriété du pôle industriel Agro Mousquetaire/Intermarché. Dans le cadre de cette transaction, à laquelle le client Intermarché a donné son feu vert, GT Dauga a repris les 11 conducteurs professionnels de l'entreprise et les deux personnes gérant l'exploitation. GT Dauga a également repris les locaux de GMSM ainsi que l'installation de lavage des caisses, prévue par les nouvelles règles de biosécurité.
Toujours en mai 2016, Michel Sarrat n'avait pas caché que l'arrivée de GT au capital de Dauga était motivé par une occasion de faire entrer le groupe girondin dans un secteur d'activité dont il était absent.

"Ce rachat répond aussi aux attentes des deux grands abattoirs de canards gras détenus par les groupes coopératifs Euralis et Maïsadour, qui veulent traiter avec des transporteurs plus solides, ce qui enclenche un mouvement de concentration" avait-il alors décrypté. Le coup est désormais parti.


Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :